Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 23:00


Date de sortie 26 septembre 2012

 

Vous-n-avez-encore-rien-vu---Affiche.jpg


Réalisé par Alain Resnais


Avec Mathieu Amalric, Pierre Arditi, Sabine Azéma,

Michel Piccoli, Anny Duperey, Lambert Wilson,

Anne Consigny, Hippolyte Girardot,

Denis Podalydès, Michel Vuillermoz

 
Genre Drame


Production Française

 

Né à Vannes le 3 juin 1922,

le cinéaste Alain Resnais est décédé le samedi 1er mars 2014 à Paris.

Il avait 91 ans.

 

Vous n'avez encore rien vu réunit deux pièces de théâtre de Jean Anouilh suite à une suggestion de Laurent Herbiet. Le scénariste a en effet proposé de composer un scénario à partir d'Eurydice et d'une autre pièce du même auteur qui n'est autre que Cher Antoine ou l’amour raté.  Même si le film est officiellement inspiré de la pièce Euridyce de Jean Anouilh, il s'agit en réalité d'une adaptation très libre, qui pourrait davantage s'apparenter à un hommage.


Lorsqu'il a été question d’œuvre-testament pendant la conférence de presse de Vous n'avez encore rien vu, Alain Resnais a exprimé sa position : "J’essaye toujours en faisant un film de ne pas penser au précédent, de ne pas me répéter, donc si je m’étais rendu compte pour ce film que ça pouvait passer pour une espèce de testament, je crois que je n’aurais jamais eu ni l’audace ni l’énergie de le tourner."

 

Vous-n-avez-encore-rien-vu---Lambert-Wilson--Hippolyte-Gira.jpg

 

Lambert Wilson, Hippolyte Girardot, Chrétien Sibertin-Blanc, Michel Robin,

Michel Vuillermoz, Anne Consigny et Alain Resnais

 

Synopsis

 

Antoine d’Anthac, célèbre auteur dramatique, convoque par-delà sa mort, tous les amis qui ont interprété sa pièce "Eurydice". Ces comédiens ont pour mission de visionner une captation de cette œuvre par une jeune troupe, la compagnie de la Colombe.

 

L’amour, la vie, la mort, l’amour après la mort ont-ils encore leur place sur une scène de théâtre ?

 

C’est à eux d’en décider. Ils ne sont pas au bout de leurs surprises…

 


Vous n'avez encore rien vu signe la neuvième collaboration entre le cinéaste Alain Resnais et l'actrice Sabine Azéma, qui travaillent ensemble depuis leur rencontre en 1983 ! André Dussolier et Pierre Arditi sont eux aussi des habitués du réalisateur, avec respectivement sept et huit films tournés sous sa houlette !

Outre les onze acteurs avec qui il avait déjà collaboré, Alain Resnais a fait appel à des comédiens avec lesquels il n'avait pas eu l'occasion de tourner auparavant, tels que Denis Podalydès, Andrzej Seweryn, Hippolyte Girardot et Michel Robin : "J’avais été fasciné par le phrasé de Denis Podalydès dans les films de Bruno Podalydès ou d’Arnaud Desplechin, par son côté caméléon quand il fait des lectures de livres à la radio. J’avais admiré Hippolyte Girardot dans Rois & reine et Un conte de Noël de Desplechin ou dans Lady Chatterley de Pascale Ferran. Andrzej Seweryn était extraordinaire par exemple en Dom Juan dans la pièce de Molière. J’ai vu Michel Robin sur scène ou en coulisses je ne sais combien de fois depuis ses rôles chez Roger Planchon à la fin des années 50", partage-t-il.

 

 

Alain Resnais se souvient très bien de la première fois qu'il a vu Eurydice de Jean Anouilh au théâtre : "Quand mon producteur Jean-Louis Livi et ses associés Julie Salvador et Christophe Jeauffroy m’ont proposé de faire un nouveau film avec eux dans la foulée des Les Herbes folles, nous nous sommes mis en quête d’une pièce de théâtre qui nous permettrait d’aboutir très vite à un scénario.

 

Ce que je cherche toujours dans mes films, c’est une langue de théâtre, un dialogue musical qui invite les acteurs à s’éloigner d’un réalisme du quotidien pour se rapprocher d’un jeu décalé.

 

J’ai lu ou relu différents auteurs avant de m’arrêter sur Jean Anouilh. J’ai assisté à la création d’une vingtaine de ses pièces depuis la fin des années 30. En sortant d’Eurydice au théâtre de l’Atelier il y a soixante-dix ans, j’étais si ému que j’ai fait le tour de Paris à bicyclette et que j’ai revu la pièce la semaine suivante. ", confie-t-il. Après avoir lu plusieurs pièces d'auteurs différents pour le film, le réalisateur a fini par choisir Jean Anouilh en se rappelant cette émotion.

 

Vous-n-avez-encore-rien-vu---Lambert-Wilson-et-Anne-Consign.jpg Lambert Wilson et Anne Consigny

 
Vous n'avez encore rien vu présente un film dans le film. En effet, les acteurs sont invités à visionner une captation de la pièce de théâtre Eurydice, jouée par la troupe de jeunes "la Compagnie de la Colombe". Alain Resnais a choisi de confier la réalisation de cette captation à Bruno Podalydès : "C’était une expérience, un jeu. Si j’avais dû inventer moi-même cette mise en scène théâtrale d’une jeune troupe de 2012, j’aurais eu l’impression de tricher, je n’aurais pas été sincère. Il était plus stimulant de le demander à un confrère et ami proche de cette génération. Le scénario indiquait les passages d’Eurydice à tourner, mais, sinon, je n’ai voulu donner à Bruno aucune indication. Il avait carte blanche pour la distribution, l’équipe technique, le style. Il m’a demandé des consignes, mais j’ai insisté : "Non, le jeu du film, c’est que je ne sois pour rien dans ce que vous allez faire. Plus ce sera différent de ce que j’aurais tourné moi-même, mieux cela respectera l’esprit de l’entreprise." Le pari qui m’amusait, c’était d’attendre le montage pour découvrir comment ses images et les miennes se rencontreraient.", ajoute Alain Resnais.  

 

Vous n'avez encore rien vu - Lambert Wilson, Anne Consigny,

 

Lambert Wilson, Anne Consigny, Mathieu Almaric, Sabine Azzéma, Pierre Arditi

 

Bruno Podalydès a ainsi réalisé une captation de la pièce complètement indépendante du film, et qui dure en réalité 28 minutes.
 
Avant de filmer la représentation théâtrale d'Eurydice, Bruno Podalydès a essayé de se familiariser avec les troupes de jeunes en se rendant au Festival d'Avignon. Il a ensuite rejoint Alain Resnais en Bretagne pour discuter avec lui de ses idées de mise en scène : "La Compagnie de la Colombe devait être une troupe débutante, sans moyens mais avec de l’envie. À l’intérieur de ce cadre, Alain voulait que je dispose de la plus grande liberté et que la captation ne ressemble en rien à ce qu’il allait tourner. Nous avons passé quatre beaux après-midi à relire le scénario et à parler à bâtons rompus", rapporte Bruno Podalydès.
 
Bruno Podalydès a choisi des jeunes comédiens novices, parmi lesquels on trouve des stagiaires de la Comédie Française et des jeunes du Conservatoire. Il a aussi fait appel à Vimala Pons, avec laquelle il avait joué dans un court métrage de Baya Kasmi peu de temps avant ce tournage : "J’ai aussi réuni une jeune équipe technique, ce qui me paraissait indispensable pour mieux nous mettre dans la peau de la Compagnie de la Colombe. Nous avons tourné en cinq jours, à une cadence rapide, quelques semaines avant le tournage d’Alain. J’ai filmé un peu plus que ce qui était strictement nécessaire, de façon à ce que les comédiens entrent dans l’action demandée et en sortent le plus naturellement possible", partage Bruno Podalydès à propos de cette expérience.

 

Sabine Azéma et Pierre Arditi Vous-n-avez-encore-rien-vu---Sabine-Azema-et-Pierre-Arditi.jpg

 
La représentation d'Eurydice, qui a été filmée par Bruno Podalydès, n'a pas eu lieu sur une scène théâtrale. Tout s'est en effet passé dans des entrepôts déserts : "Je cherchais un type de friches industrielles qu’une commune aurait pu prêter à une jeune troupe pour qu’elle y installe un décor provisoire. Ce devait être un lieu de répétitions presque dû au hasard. Ces entrepôts, c’était un espace gigantesque qui offrait quantité de possibilités et qui poussait les acteurs au jeu théâtral (...). Je suis allé chercher les bidons qui étaient dans l’entrepôt d’à côté pour en faire le comptoir du buffet de la gare", raconte le metteur en scène.
 
Sur les conseils de François Philippi, superviseur des effets spéciaux, Bruno Podalydès a fait fabriquer un pendule de Foucault spécialement pour le film : "Je tenais à ce que le pendule soit autonome, qu’il mène sa vie, que les comédiens s’écartent pour le laisser passer. Quel que soit le rythme de la scène, il y avait, visible, un temps objectif, inéluctable", explique-t-il.
 
À l'occasion de Vous n'avez encore rien vu, Alain Resnais a retrouvé le compositeur Mark Snow pour la troisième fois. "J’avais été frappé par le thème démoniaque, tendre et désespéré qu’il avait écrit pour le générique de la série télévisée de Chris Carter,  Millennium, c’est ce qui m’avait donné envie de travailler avec lui. Il sait à merveille combiner l’ombre et la lumière, la simplicité et un climat énigmatique", explique le réalisateur.

 

Vous-n-avez-encore-rien-vu---Michel-Piccoli-.jpg

 

Michel Piccoli

 
Pendant le tournage du film, d'Alain Resnais a mis des musiques de Mark Snow pour aider ses acteurs à se plonger dans l'atmosphère voulue : "Le monteur Hervé De Luze et moi, nous avions aussi placé des morceaux de Mark Snow sur le montage provisoire afin de mieux trouver le rythme du film", raconte le cinéaste. Lorsque le compositeur a vu le montage provisoire avec ses anciennes musiques, il s'est exclamé : "Si je comprends bien, il faut que je fasse encore mieux que moi-même !" Ce qu'il a en effet réussi à faire, d'après le réalisateur.
 
Contrairement à certains cinéastes qui sillonnent la planète pour trouver le lieu de tournage idéal, Alain Resnais reste très attaché à la région parisienne et à ses environs. Il a ainsi tourné son film dans les studios de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis.
 
Pour Les Herbes folles réalisé en 2009, il était prévu que le réalisateur Alain Resnais adapte une pièce de théâtre pour le producteur Jean-Louis Livi. En se mettant à lire des pièces, le cinéaste est tombé par hasard sur le roman de Christian Gailly, dont il s'est inspiré pour faire son film. C'est avec Vous n'avez encore rien vu que la commande de Jean-Louis Livi a finalement été réalisée.

 

 

 

 

 

Sources :

http://www.unifrance.org

http://www.evene.fr

http://www.allocine.fr

Published by Ciné Alain - dans Des films en 2012
commenter cet article

commentaires

Mitch 07/03/2013 19:43


salut Alain, j'ai enfin vu le film en location DVD. Sans ton article je ne l'aurai pas loué. Merci j'ai passé un beau moment de cinéma. 

Micha Orlinskalho 06/03/2013 21:05


Encore une page que je découvre sur votre blog. Je croyais être la seule à avoir aimé ce film. Autour de moi personne de ceux qui l'ont vu ont aimé. Très heureuse de découvir que vous l'avez
apprécié également et je suis en total accord avec le commentaire précédent le mien. Ce film aurait mérité une large place aux César. Merci et bonne soirée. Micha Orlinskalho

JC 24/02/2013 18:53


Un scandale que ce film ait été oublié des Césars 2013: pas une seule nomination ! Et pourtant: la  mise-en-scène, la musique, l'adaptation et (certains) acteurs auraient bien mérité du
palmarès (ne seraient-ce que Michel Robin ou Vuillemorz en seconds rôles). Combien de décennies faudra-t-il pour redonner sa juste place à Resnais ?

Armelle 16/10/2012 14:12


Je suis allée le voir hier. Bien que ce ne soit pas mon préféré de Resnais, je reconnais volontiers son savoir-faire, sa finesse et sa façon de mélanger les genres avec brio. De bons acteurs, une
trame qui mêle théâtre et cinéma mais surtout place chacun devant ses duels intérieurs, sa place dans le temps, le sourd travail de la mémoire, la proximité de la mort et la rédemption possible
par l'amour et l'art. Intéressant.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.