Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 15:00

 

West-side-story---Affiche.gif

 
Réalisé par Robert Wise, Jerome Robbins


Avec Natalie Wood, Richard Beymer, George Chakiris,

Rita Moreno, Russ Tamblyn, Simon Oakland,

Ned Glass, William Bramley, Tucker Smith,

Tony Mordente, David Winters


Genre Comédie musicale, Comédie dramatique


Production Américaine


Date de sortie 1 mars 1962

 

Oscars 1962 :
West-Side-Story---Affiche.gif

 

- Meilleur film
- Meilleurs réalisateurs :

Jerome Robbins et Robert Wise
- Meilleur acteur dans un second rôle :

George Chakiris
- Meilleure actrice

dans un second rôle :  Rita Moreno
- Meilleure direction artistique : 

Victor A. Gangelin et Boris Leven
- Meilleure création de costumes :  

Irene Sharaff
- Meilleure photographie :  

Daniel L. Fapp
- Meilleur son :  

Fred Hynes et Gordon Sawyer
- Meilleur montage : Thomas Stanford
- Meilleure musique de film pour un film musical  :

Saul Chaplin, Johnny Green,  

Irwin Kostal et Sid Ramin

 

 

West side story est adapté de la comédie musicale homonyme

d'Arthur Laurents, Stephen Sondheim et Leonard Bernstein,

mise en scène par Jerome Robbins,

 

L’origine de West Side Story remonte à 1947. L’un des amis de Jerome Robbins prépare le rôle de Roméo pour un cours d’art dramatique. Au cours d’une conversation, il s’interroge sur les façons possibles de moderniser la pièce de Shakespeare. Le chorégraphe se souviendra de ces propos lorsqu’il commencera, deux ans plus tard, à travailler sur un nouveau projet avec Leonard Bernstein, son partenaire sur la version scénique de On the town. Leur première idée est de transposer la rivalité des Montaigu et des Capulet dans Greenwich Village, les deux amants maudits étant respectivement juifs et catholiques italiens. Le titre provisoire est East Side Story. Un premier jet est écrit, puis mis de côté.

 

Le projet est repris en 1955. À cette époque, Manhattan voit accroître sa population portoricaine de façon considérable. C’est donc naturellement que les deux hommes, rejoints par le parolier Stephen Sondheim, replacent leur pièce dans ce contexte et le rebaptisent West Side Story. Les premières répétitions commencent en Juillet 1956.  À la suite des avant-premières à Washington, D.C. et Philadelphie données à partir du mois d'août 1957, la production originale est créée au Winter Garden Theatre de Broadway le 26 septembre 1957.   

Chita RiveraLe spectacle tient l'affiche durant 732 représentations avant de partir en tournée. Nommé en 1957 pour le Tony Award de la meilleure comédie musicale, il remporte le prix pour la chorégraphie de Jerome Robbins.  Interprété par Larry Kert et Carol Lawrence dans les rôles de Tony et Maria et par Chita Rivera dans celui d'Anita.La production londonienne connaît une durée de représentation encore plus importante et le spectacle fait l'objet de nombreuses reprises et bénéficie d'un succès international.

 

Hollywood ne pouvait que s’y intéresser…

 

Les producteurs de la Mirisch Company en rachètent alors les droits

en imposant Robert Wise comme réalisateur

et en refusant de reprendre les artistes du spectacle.

 

Le succès de West Side Story ne s’est jamais démenti depuis sa sortie. Constamment redécouvert par de nouvelles générations de cinéphiles, il séduit même ceux d’ordinaire réfractaires à la comédie musicale, par la force de son histoire éternelle et la beauté de sa musique et de ses chorégraphies, qui jamais ne s’étiolent au fil des visionnages.

 

Synopsis

 

L'histoire est inspirée de Roméo et Juliette de William Shakespeare.

 

Manhattan, dans l’Upper West Side, à la fin des années 50. Deux bandes de jeunes rivales se disputent le contrôle du quartier.

 

West-Side-Story---Jets.jpg

 

D’un côté, les Jets, issus de familles irlandaises, italiennes et polonaises.

 

De l’autres, les Sharks, venus de Porto Rico.

 

West-Side-Story---Georges-Chakiris.jpg

 

Les affrontements sont fréquents. Riff (Russ Tamblyn), le chef des Jets, décide de défier publiquement Bernardo (George Chakiris), le leader Shark, au cours d’un bal.

 

Il appelle en renfort son ami Tony (Richard Beymer), co-fondateur de la bande, mais qui a depuis pris ses distances. Réticent, il se joint néanmoins à ses amis. Au cours de la soirée, il rencontre Maria (Natalie Wood), la sœur de Bernardo. Le coup de foudre réciproque est immédiat. Mais l’amour de deux membres de familles rivales est voué à la tragédie.

 

 

 

Mais que serait West Side Story sans sa bande originale, l’un des sommets de l’œuvre de Leonard Bernstein ? Quelle autre comédie musicale peut se vanter de réunir autant de chansons inoubliables ? La parfaite maîtrise de l’orchestration classique de Leonard Bernstein et son goût pour la musique populaire - si vous le pouvez, ne manquez pas ses cours destinés à la jeunesse régulièrement diffusés sur Arte - associés à l’influence du jazz et de la musique latino-américaine, donnent un ensemble absolument unique. Il est impossible d’oublier la beauté simple de "Maria", la folie douce de "Gee, Officer Krupke", la tension physique de "Cool", autant de pièces fabuleuses qui culminent dans un "Somewhere" a cappella qui ne peut que nous arracher des larmes.

 

Deux versions existent de la musique de West side story composée par Leonard Bernstein, l'une d'elles correspond exactement à la bande originale du film, l'autre est une version ultérieure avec des variations.

 

West Side Story est probablement la première comédie musicale transposée de la scène à l’écran dans son intégralité, seules quelques très légères modifications ayant été effectuées. Ainsi, "Cool" et "I Feel Pretty" ont été déplacées afin de mieux s’intégrer à l’action, et "America" n’est plus seulement chantée par les filles des Sharks. Les décors, très stylisés sur scène, sont modifiés de façon à les rendre plus réalistes. Il s’agit d’ailleurs de l’un des points forts du film; seule la première séquence a été tournée en extérieurs. Les premiers plans du film sont une vue aérienne de Manhattan, puis la caméra survole les gratte-ciels et zoome progressivement sur le quartier du West Side. Aucun film n'avait jamais montré New York de cette façon en ouverture. Le quartier de New York filmé dans les scènes d’extérieur n’existe plus aujourd’hui. Il a été rasé pour construire le Lincoln Center.

****** ******

L'équipe du film s'est installée pendant cinq semaines dans le West side de Manhattan, 68éme et 110éme rues, notamment pour tourner la séquence dansée d'ouverture. 

Autres innovations, l'utilisation de grues pour filmer le prologue dansé.

Les dix premières minutes du film sont totalement muettes, avec seulement la musique et la danse.

Tout le reste du film a été réalisé dans les Studios Goldwyn à Hollywood. Cinquante  décors furent crées à ce effet, en général en hauteur afin de faciliter le déplacement de la caméra 70 mm. Et leur aspect hyperréaliste n’empêche nullement la théâtralité, la ville devenant un élément essentiel de l’action, depuis les balançoires servant aux chorégraphies jusqu’au morceau "Cool", uniquement éclairé par les phares des voitures dans le parking. Et l’on peu parier que cette fusion est à la base du succès de West Side Story. C’est en effet probablement la première comédie musicale à aborder de front des sujets tels que la violence urbaine et le racisme, quittant les univers rose bonbon pour entrer de plein pied dans la réalité sociale. Et la critique n’est pas tendre, depuis le policier ouvertement raciste proposant aux Jets de les couvrir, jusqu’à la tentative de viol sur Anita illustrée par la reprise du thème "America".

 

Rita Moreno West-Side-Story---Rita-Moreno.jpg

 

Les acteurs principaux sont doublés pour le chant à l'exception de George Chakiris et Russ Tamblyn.  

Richard Beymer est doublé par Jimmy Bryant, Natalie Wood par Marni Nixon et Rita Moreno par Betty Wand.

 

West-Side-Story---Natalie-Wood.jpg   Natalie Wood

 

Natalie Wood a tenté de convaincre la production d’interpréter elle-même les chansons. Après quelques essais, il fut décidé de la doubler. Elle interprète néanmoins la dernière chanson du film.

 


L'actrice Rita Moreno d'origine porto-ricaine, jusqu'ici confinée aux seconds rôles de danseuse ou de filles exotiques, trouve un personnage à sa mesure dans West side story. Sa composition fut saluée par l'Oscar du Meilleur second rôle féminin.
 
Le comédien et danseur George Chakiris qui a interprété le personnage de Riff dans le spectacle de Brodway donné à Londres, est inconnu du public quand il décroche le rôle de Benardo dans ce film. Sa prestation lui vaut un Oscar du Meilleur second rôle masculin.

 

West-side-Story---George-Chakiris.jpg

 

George Chakiris

 
Contrairement à son partenaire masculin Richard Beymer, Natalie Wood est une star internationale au moment où elle doit jouer dans ce film. Son rôle de Maria dans West Side story sera l'un des plus gros succès de sa carrière.
 
Doté d'un budget de 6 millions de dollars, le tournage a commencé le 10 août 1960 et a duré six mois. Une production ambitieuse pour une comédie musicale.  
 
Si Jerome Robbins est crédité en tant que réalisateur au même titre que Robert Wise, c'est qu'il a réglé les séquences dansées et chantées du prologue, de "America", "Cool" et "I Feel pretty". Les deux hommes ont travaillé en étroite collaboration même si Jerome Robbins n'a assisté qu'à une toute petite partie du tournage.


Durant le tournage les divergences furent nombreuses entre Robert Wise et Jerome Robbins, conduisant la production à écarter ce dernier, en partie à cause d’un perfectionnisme trop coûteux. Mais Robert Wise n’hésita pas à le rappeler au moment du montage, et à partager avec lui le succès du film. Car on peut parler d’alchimie pour expliquer l’extraordinaire résultat final : alchimie entre les chorégraphies aériennes millimétrées de Jerome Robbins et West Side Story - Jerome robbins et Robert Wisela science du cadrage de Robert Wise. On a encore trop tendance à minimiser le travail de ce cinéaste, qui pourtant s’est brillamment illustré dans tous les genres, de la science-fiction au fantastique en passant par le film de boxe et la comédie. Et son talent est flagrant tout au long du film. Il suffit pour s’en convaincre de revoir le prologue : après l’ouverture orchestrale reprenant les airs que le public connaît par cœur,  Robert Wise démarre son film de façon purement cinématographique, démontrant ainsi l’autonomie de son œuvre, qui n’est pas qu’une simple captation de la pièce : une lente progression, qui depuis une vue globale de Manhattan survole la ville, et va finir par isoler un groupe de Jets sur le terrain de jeu.  Robert Wise fait clairement œuvre de cinéaste, en montrant ce que la scène ne pouvait qu’évoquer. Ses talents de monteur font également merveille durant la séquence "Tonight", montage parallèle de cinq actions où les mélodies et les images s’entremêlent sans jamais créer la cacophonie.


Le chorégraphe Jerome Robbins et le compositeur Leonard Bernstein ont derrière eux une longue collaboration avant le tournage de West side story.
 
Au début des années soixante, la comédie musicale hollywoodienne est en plein déclin à Hollywood. West side story va connaître un succès énorme en rompant complètement avec les codes du genre. La joie de vivre fait place dans ce film au drame, le mythe de l'American way of life est démonté en présentant les difficultés des immigrés portoricains à s'intégrer, et les séquences dansées représentent pour la plupart la violence avec laquelle deux gangs rivaux s'opposent. 

 

West-Side-Story-1.jpg


Le rôle de Tony a été proposé à Elvis Presley, mais à cause de la pression de son manageur, le Colonel Parker, il a dû le refuser, le tournage durant près de 6 mois alors qu'il pouvait dans le même temps tourner 5 films.

 

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.imdb.com

http://www.dvdclassik.com

http://www.evene.fr/

http://jazz-99.livejournal.com

Published by Alain - dans Musicals
commenter cet article

commentaires

roijoyeux 18/05/2014 08:45


anecdotes fascinantes sur ce grand classique éternellement jeune ! merci Alain !!

dasola 18/12/2012 17:57


Bonsoir Alain, la musique n'a pas pris une ride. J'adore. Bonne soirée.

johane 24/04/2012 19:55

nous sommes de garde et ça s'annonce très calme nous commençons avec West Side Story, un grand plaisir jamais oublié

Eeguab 23/04/2012 19:05

Inoubliable.A lui seul mérite de vivre pour le voir et le revoir.Ou tout le savoir-faire des grands pros.L'émotion en prime.

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.