Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 16:40

a
Date de sortie cinéma : 28 septembre 2011


Affiche-1.jpg

Réalisé par Gaël Morel

Avec  Stéphane Rideau, Dimitri Durdaine, Béatrice Dalle,

Didier Flamand, Jean-Christophe Bouvet, Raymonde Bronstein,

Malik Issolah, Mathis Morisset

Long-métrage français.

 

Genre : Drame
   

Stephane-Rideau-et-Dimitri-Durdaine-1.jpg

Stéphane Rideau et Dimitri Durdaine

 

Synopsis :

Vassili, (
Stéphane Rideau) prostitué vieillissant aux pulsions criminelles, trouve un jeune homme inanimé dans le Bois de Boulogne et le recueille chez lui. Les deux hommes, devenus complices et amants, se prostituent ensemble et volent leurs clients.

Mais peu à peu, l’étau se resserre suite aux menaces de représailles et le couple doit fuir Paris précipitamment.

La cavale commence …

 

 

Stephane-Rideau-et-Dimitri-Durdaine-3.jpg

  Dimitri Durdaine et Stéphane Rideau 

 

Focus sur Gaël Morel

 

Il grandit dans un petit village de la région lyonnaise. Membre d'un Jury Jeunes au Festival de Cannes à 18 ans, il se destine à la mise en scène. Mais André Téchiné lui propose de jouer l'un des rôles principaux dans Les Roseaux sauvages, celui de François, ado introverti et tourmenté, entre les fracas de la guerre de l'Algérie et la découverte de l'homosexualité, un personnage dans lequel le réalisateur a mis beaucoup de lui-même.


On le verra ensuite en étudiant dans Le Plus Bel Âge et Zonzon tous deux en 1998, et dans Loin d'André Téchiné réalisé en 2001.


Très lié aux acteurs qui furent ses partenaires dans Les Roseaux sauvages, Gaël Morel fait de Stéphane Rideau le héros de son premier court métrage, La Vie à rebours Réalisé en 1994 mais aussi de son premier long,  

 

À toute vitesse A-toute-vitesse.jpgen 1996 , dans lequel on retrouve aussi Élodie Bouchez. Portrait d'une jeunesse tourmentée, ce film est présenté à Cannes dans la section Cinémas en France.

 

Après un téléfilm réalisé pour Arte, Premières neigesPremieres-neiges.jpg

 

il part en Algérie tourner son deuxième opus, Les Chemins de l'Oued, Les-chemins-de-l-Oued.jpgréflexion sur le trouble identitaire et les troubles politiques.

En 2004, il dresse avec Le Clan Le-Clan.jpg un état de la condition humaine.

Pour son quatrième long métrage,
Gaël Morel dirige Catherine Deneuve.

 

Après lui, 18765061.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20070504_042236.jpg un film sur le deuil

présenté à la Quinzaine des Réalisateurs en 2007,

  

En 2008 Arte diffuse son second téléfilm, réalisé en 2007, New Wave.
 

 

Le 7 avril 2009, il co-signe une lettre ouverte contre la loi Hadopi.

 

C'est la quatrième fois que Gaël Morel dirige Stéphane Rideau.

C'est aussi la seconde fois qu'il collabore avec Béatrice Dalle.

Côté technique, il travaille depuis 18 ans avec sa monteuse attitrée, Catherine Schwartz

 

 

 

Gaël Morel revient sur sa collaboration idyllique avec Stéphane Rideau :  

 

"C’est un acteur atypique. Ce rôle était une affaire de confiance, de lui en moi, de moi en lui. Stéphane a tout de suite non seulement tout accepté, mais tout voulu. Comme s’il avait déjà le personnage en lui, il n’avait pas à se mettre dans la peau d’un tueur. Stéphane est l’idéal de l’acteur."


Stephane-Rideau-et-Dimitri-Durdaine-2.jpg

 

Stéphane Rideau et Dimitri Durdaine


Le personnage d'Angelo est interprété par Dimitri Durdaine, un acteur non professionnel. Trouvé in extremis, à l’issue d’un long casting, Gaël Morel le décrit comme "un futur acteur", au physique à la fois "moderne et éternel".


Gaël Morel revient sur le rôle d'Anna, joué par Béatrice Dalle : "Elle et son enfant de 10 ans déplacent, recentrent l’axe de vision sur les deux garçons. Mère de famille raisonnable mais femme trouble, Anna permet d’interroger le statut du tueur Vassili, qui devient paternel et protecteur avec son fils."

 

 

Dimitri-Durdaine-et-Beatrice-Dalle.jpg

 

Dimitri Durdaine et Béatrice Dalle

   

Gaël Morel déclare au sujet du couple Béatrice Dalle/Stéphane Rideau : "Voir ces deux icônes sur qui du temps a passé, restitue parfaitement deux adultes se réveillant trop tard de leur adolescence."

Selon Gaël Morel, un acteur est la combinaison de quatre éléments :


une présence, une silhouette, une voix et un regard. Parmi les acteurs possédant ces qualités, il cite Catherine Deneuve, Vincent Cassel, Gérard Depardieu, Alain Delon et Béatrice Dalle.

Gaël Morel avoue réaliser ses films avec un certain mimétisme, ce qu'il juge être un processus "créatif". Il estime aussi que le désir de faire des films provient de ce que l'on voit. Il cite comme films cultes Tueurs nés , My Own Private Idaho et Les Tueurs de la lune de miel. Parmi les cinéastes français, il puise son inspiration chez François Ozon, Christophe Honoré et Jean-Paul Civeyrac.

Le sang est très présent dans le long métrage. Comme dans tous ses films, Gaël Morel a souhaité lui "donner une beauté par la mise en scène".

 

 

Dimitri-Durdaine-et-Beatrice-Dalle-copie-1.jpg

.

Dimitri Durdaine et Béatrice Dalle

 

 

Un film apolitique


Affiche 2Gaël Morel ne souhaitait pas faire un film social sur l’homosexualité : "Au cinéma et dans les séries (Plus belle la vie, Avocats & Associés), elle est vécue par des hommes qui travaillent, rentrent chez eux le soir, etc. Alors que, même si c’est le cas, leur réalité sexuelle, là où la télé ne peut jamais aller, est très différente : boîtes innombrables, lieux de drague", confie le cinéaste. Il avait pour intention de proposer à un public homo de "se reconnaître dans un personnage mauvais". 
Gaël Morel est coutumier des interdictions, ses films étant assez violents. Selon lui, "la censure officielle fait son travail et c'est normal", mais cette autorité ne l'empêche pas de travailler comme bon lui semble : "J’attache la plus grande importance à la scène de la coloscopie, qui peut paraître étrangère à l’intrigue, alors qu’elle est au centre de l’identité du film. Dans cette scène, proche du début, on voit l’image de l’intérieur du corps d’Angelo, alors qu’on ne sait rien de lui : c’était ma façon d’indiquer qu’on est dans un film sans limites."


Le producteur Paulo Branco décrit Notre Paradis comme un "film-commando".

Gaël Morel explique pourquoi : "Je suis parti au front en état de guerre permanent, guerre où mes alliés étaient mon équipe, et même la météo si l’on pense à la neige de la fin. Ce petit budget m’aurait dérangé pour un film comme Après lui, mais pour Notre Paradis qui ne peut pas passer à la télé aux heures de grande écoute, j’ai été aussi loin que possible dans mon désir, je peux dire que j’ai eu tous les moyens me permettant cet extrême."

Le passé et les motivations de Vassili ne sont jamais explicités. Selon Gaël Morel, "l’absence de passé des personnages ne tue pas le romanesque, au contraire. Dans des films comme Bonnie and Clyde ou Les Tueurs de la lune de miel, ne rien connaître d’un personnage stimule le romanesque. Cette part d’ombre permet au spectateur de se réfugier, de se projeter."
    
Un problème récurrent

Comme dans le film Après lui, où Catherine Deneuve, en perdant son fils, perd sa jeunesse, Notre Paradis explore le problème de l'âge :

 

"Le milieu homo, où on est vu comme vieux à 40 ans, me permet d’exacerber cette idée.

C’est en effet un milieu où quelle que soit sa fonction sociale, on n’a pas de responsabilités familiales qui vous vieillissent de facto ; la sexualité y est très adolescente, et c’est une des raisons pour lesquelles la jeunesse y est si convoitée", explique Gaël Morel.

 

 

 

 

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.unifrance.org

http://fr.wikipedia.org

http://www.cinemovies.fr

Published by Alain - dans Films Gay
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 14:01
a
Date de sortie cinéma : 21 septembre 2011




Réalisé par Gus Van Sant

Avec Mia Wasikowska, Henry Hopper, Jane Adams, Schuyler Fisk,

Lusia Strus, Chin Han, Ryo Kase, Victor Morris,
Jesse Henderson, Austin Miller, Colton Lasater

Long-métrage américain
Genre Drame



Mia Wasikowska et Henry Hopper


Synopsis :

Bien qu’en phase terminale d’un cancer, la jeune et jolie Annabel Cotton est animée d’un amour profond de la vie et de la nature. De son côté, Enoch Brae a cessé d’avoir envie de faire partie du monde depuis que ses parents sont tragiquement morts dans un accident. Lorsque ces deux êtres à part se rencontrent à un enterrement, ils se découvrent d’étonnants points communs. Pour Enoch, dont le meilleur ami se trouve être le fantôme d’un pilote de guerre kamikaze, et Annabel, qui voue une fascination à Charles Darwin et à la vie de toute créature, c’est le début d’une relation exceptionnelle. En apprenant la mort imminente d’Annabel, Enoch propose de l’aider à vivre ses derniers jours avec intensité, au point de défier le destin, les traditions et la mort elle-même.

  1313781576_affiche.jpgDe Cannes ...



Restless a été présenté en tant que film d'ouverture
de la section Un certain Regard au Festival de Cannes 2011.

à Deauville ...

ou Restless sera présenté dans la section "les films en premières".


Gus Van Sant et le scénariste Jason Lew ont pris appui sur des films en passe de devenir des classiques du cinéma comme

Harold et Maude 19067225.jpg
Réalisé par Hal Ashby en 1971
Avec Ruth Gordon, Bud Cort, Vivian Pickles

ou Garden State Buena Vista International
Réalisé par Zach Braff en 2004

Avec Zach Braff, Natalie Portman, Ian Holm

Des oeuvres qui mettent en scène des histoires d'amour impossibles
et des personnages en proie à des doutes existentiels.



Mia Wasikowska, Henry Hopper et Gus Van Sant


L'adolescence est un des thèmes de prédilection du cinéaste

Gus Van Sant.

Parmi ses films qui traitent de ce sujet, on peut citer  

A la rencontre de Forrester
en 2000 
Avec Sean Connery, Rob Brown, F. Murray Abraham

  Elephant MK2 Diffusion gratifié d'une Palme d'or en 2003.
Avec Alex Frost, John Robinson, Elias McConnell

Paranoid Park MK2 Diffusion en 2007
Avec Gabriel Nevins, Jake Miller, Daniel Liu

Mia Wasikowska


est une des jeunes actrices les plus demandées du moment par les studios,
notament grâce à son interprétation du rôle-titre dans

Alice au Pays des Merveilles Walt Disney Studios Motion Pictures France de Tim Burton
Avec Johnny Depp, Michael Sheenfilm, Helena Bonham Carter, Anne Hathaway
Film qui a amassé plus d'un milliard de dollars au box-office international.

Henry Hopper

est le fils du regretté acteur, scénariste et réalisateur Dennis Hopper.

Ryo Kase,

qui incarne ici le fantôme d'un pilote kamikaze japonais, tourne avec Restless son deuxième filÉm aux tats-Unis.
Après avoir tourné dans une cinquantaine de films asiatiques, ce comédien nippon a été révélé à Hollywood grâce é son rôle dans

Lettres d'Iwo Jima Warner Bros. France Réalisé par Clint Eastwood  en 2006
Avec Ken Watanabe, Kazunari Ninomiya, Shido Nakamura

Quant à Schuyler Fisk, elle n'est autre que la fille d'une certaine Sissy Spacek.

Sur le tournage de Restless, Gus Van Sant a exploité une technique couramment utilisée par Terrence Malick pour ses propres films.



Ce procédé consiste à faire jouer les scènes du film par les comédiens tout en gardant le silence. Pour Van Sant, il faut savoir  " laisser le silence raconter l'histoire ".
Une économie orale qui oblige les acteurs à répéter leurs répliques dans leur tête et à les substituer visuellement par des émotions.

Les yeux et le visage ont à ce moment-là toute leur importance.



Mia Wasikowska et Henry Hopper

Ce travail de mise en scène permet en outre de faire prendre conscience aux comédiens de l'énergie qui les relie et du rythme de la séquence. Les prises de vue de ces répétitions taiseuses ont d'ailleurs été utilisées au montage du film en tant que plans de contre-champ.

Alors que Restless se déroule en 2010, ère placée sous le vecteur des nouvelles avancées technologiques, aucun ordinateur ni téléphone portable ne fait son apparition durant le film. Détail qui pourrait passer pour totalement anodin mais qui s'avère de plus en plus rare au cinéma.



Henry Hopper et Mia Wasikowska

Gus Van Sant voulait que les deux personnages principaux du film entretiennent leur relation et vivent leur rapport au monde extérieur au-delà des habituels outils de communication.


Danny Glicker, costumier sur

Harvey Milk SND le précédent film de Gus Van Sant,
Avec Sean Penn, Josh Brolin, Emile Hirsch

retrouve le cinéaste à l'occasion de Restless.
Il a eu pour consigne de confectionner des habits qui reflètent l'identité des personnages et suggèrent toute leur complexité. La garde-robe des deux héros du film est placée sous la mode vintage avec des vêtements achetés d'occasion. Certains costumes utilisés pour le film datent des années 1920 ou 1930, époque à laquelle les couleurs automnales étaient valorisées



Gus Van Sant a souhaité laisser le chef monteur de Restless, Elliot Graham, effectuer ses propres essais de découpage.
Le fait que
Elliot Graham ne soit pas sur le plateau du film lui permet d'apporter un regard extérieur et tout en distance.
Ce recul peut ainsi aboutir à une utilisation des images à laquelle le cinéaste n'aurait pas pu imaginer de lui-même.





Pour visionner la bande-annonce ... Cliquez ICI !

Sources :
http://www.allocine.fr
http://www.cinemovies.fr
http://www.cinemotions.com
http://www.oimag.com
http://www.allmoviephoto.com
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 14:00
 


Réalisé par Bertrand Bonello

Avec Hafsia Herzi, Céline Sallette, Jasmine Trinca,
Adèle Haenel, Alice Barnole, Iliana Zabeth, Noémie Lvovsky

Long-métrage français

Genre : Drame

Date de sortie cinéma : 21 septembre 2011
 
L'Apollonide a été présenté en Compétition au Festival de Cannes 2011.

Cesar 2012
- Meilleurs costumes pour Anaïs Romand

1313857010_.jpg


Synopsis :

 
A l'aube du XXème siècle, dans une maison close à Paris, une prostituée est défigurée à vie par un homme.

Elle sera marquée d'une cicatrice qui lui dessine un sourire tragique sur le visage.
Autour de la femme qui rit, la vie des autres filles, leurs rivalités, leurs craintes, leurs joies, leurs douleurs...
Du monde extérieur, on ne sait rien. La maison est close.

1313858330_.jpg

Bertrand Bonello  revient sur la genèse du projet : " Il y a dix ans, je voulais faire un film sur la réouverture des maisons closes aujourd'hui. Puis je l'ai abandonné.

Après mon dernier film,  De la guerre Réalisé en 2007
Avec Mathieu Amalric, Asia Argento, Guillaume Depardieu

 j'ai eu très envie de faire un film avec un groupe de filles, sur le collectif.

C'est ma compagne et chef opératrice, Josée Deshaies, qui m'a suggéré de reprendre l'idée des maisons closes, mais traitée de manière historique. "
Le personnage de la prostituée a toujours intéressé le réalisateur. Selon ce dernier, "il y a quelque chose de profondément mystérieux et c’est pour ça que c’est un personnage de fiction récurrent de l’histoire de l’art."

Bertrand Bonello  1313858191_.jpg
est un réalisateur, scénariste et compositeur français, né le 11 septembre 1968 à Nice

  5 choses à savoir sur Bertrand Bonello

Cliquez ... Ici

Bertrand Bonello a travaillé avec la costumière Anaïs Romand qui connaît bien l'époque.
Comme le budget était réduit, elle a privilégié les dessous et les corsets et elle a fait broder chaque corset sur mesure.

1313857384_.jpg

Bertrand Bonello évoque le casting du film :
" Ça a été long. Presque neuf mois. Il fallait d'abord trouver des filles qui avaient une forme de modernité pour ne pas accentuer le côté reconstitution, tout en pouvant voyager dans le temps, en 1900.

1313858383_.jpg

Je tenais à un mélange, d’actrices et de non actrices. Et en même temps, ce mélange et cette diversité devaient aboutir à une cohérence de groupe", explique le réalisateur, en poursuivant : "Il fallait que les filles fonctionnent ensemble, en synergie. J’étais beaucoup plus obsédé par l’idée de former un groupe que par avoir un premier rôle. C’était très important pour moi que ce ne soit pas un film choral, avec des personnages et des figurants. Je voulais traiter de la même manière les six rôles principaux et les autres. J’ai mis autant de soin à les choisir, et à les diriger", termine-t-il.
 
 Un film pudique ?

Le cinéma de Bertrand Bonello peut parfois s'avérer déroutant mais ici


contrairement au Pornographe Réalisé en 2001
Avec Jean-Pierre Léaud, Jérémie Renier, Dominique Blanc
avec les scènes de sexe non simulées

et à Tiresia Haut et Court Réalisé en 2001
Avec Laurent Lucas, Clara Choveaux, Thiago Teles
et la séquence d'énucléation du transsexuel

on reste dans le " soutenable ", comme l'explique le réalisateur :

"Je suis allé vers des séquences de chambre théâtrales et fétichistes. Presque du côté de Buñuel. Il y a très peu de nudité parce que c’est assez véridique, elles avaient des culottes extrêmement fendues. Les hommes non plus ne se déshabillaient pas. Donc on voit plus les fantasmes que les hommes essayent d’incarner. Ces fantasmes parlent autant du sexe que de les voir s’agiter en acte simulé devant la caméra. Ça passe parfois par un regard pervers mais il y a aussi le jeu, la baignoire de champagne par exemple."

1313858899_.jpg



Pour visualiser la bande-annonce ... Cliquez ICI !



Sources :
http://www.allocine.fr
http://www.cinemovies.fr
http://www.commeaucinema.com
http://fr.wikipedia.org
Published by alain-92 - dans Des films en 2011
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 13:58

 

Date de sortie cinéma : 21 septembre 2011
 

tn-mineurs-27-20661-1270925390.jpg

 

Réalisé par Tristan Aurouet

 

Avec Jean-Hugues Anglade, Nassim Si Ahmed, Marie-Ange Casta,

Finnegan Oldfield, Gilles Lellouche, Philippe Lellouche,

Aïssa Maïga, Eric de Montalier

Long-métrage français

 

Genre  Thriller


mineurs-27-2011-20661-69049041.jpg 

 

 

 

Synopsis :

 

Vincent Descharnes (Jean-Hugues Anglade) est un flic de province à l'allure ordinaire.

Il y a dix ans, il a enterré une sale affaire pour sauver sa peau.

Wilson (Nassim Si Ahmed) et Stan (Finnegan Oldfield) ont en commun leur passion pour Déborah (Marie-Ange Casta) mais aussi un lourd secret.

Il y a dix ans, ils ont subi un traumatisme dont aucun enfant ne peut se remettre.

Wilson veut oublier. Stan veut parler, sans savoir qu'il met alors en marche une terrible machination …

 

mineurs-27-2011-20661-174166035.jpg
Jean-Hugues Anglade


 

18397714.jpg-rx_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20041110_04022.jpgTristant Aurouet

né en 1973 est un réalisateur et un scénariste de film de nationalité française.


Après un court-métrage baptisé 2 minutes 36 de bonheur, Tristant Aurouet, avec son comparse Gilles Lellouche, a réalisé de nombreux clips, comme pour Lucas, Dany Brillant, Pascal Obispo, MC Solaar, NTM, Saïan Supa Crew, etc.

En 2003, il dirige l'un des sketchs de Zéro un, un film collectif exclusivement produit par Luc Besson.

Il réalise son premier long-métrage,  

 

Narco 18397118.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20041105_113800.jpg en 2003


toujours en compagnie de Gilles Lellouche, pour lequel il réunit une pléiade de grands noms du cinéma français, tels Benoît Poelvoorde, Guillaume Canet, Zabou Breitman, François Berléand, Lionel Abelanski, Mélanie Doutey, Guillaume Gallienne ou encore Jean-Pierre Cassel.

Il chevauche avec le petit écran via la série télévisée Les Lascars.

 

 

L'idée originelle de Mineurs 27 tient en une articulation de deux éléments narratifs. D'un côté, la crise morale vécue par des adolescents en difficulté personnelle, d'un autre, une enquête policière. A la jonction de ces deux blocs hétérogènes, le réalisateur Tristan Aurouet et le scénariste Dominique Turin ont imaginé une construction poétique du récit. Le travail d'écriture du film aura duré plus de deux ans.

 

 

Un thérapeute du nom de Jean-Paul Mugnier, par ailleurs directeur de l'Institut d'Etudes Systémiques à Paris, a participé à l'écriture du scénario. Il a apporté ses connaissances en psychologie et a permis de dresser le profil individuel de chacun des protagonistes de Mineurs 27. Sa collaboration a eu pour but de renforcer le réalisme des personnages du film.

 


Traitée comme un fait divers, la dimension policière de Mineurs 27 permet de faire ressurgir des événements sordides et étouffés quelques années auparavant. Le réalisateur Tristan Aurouet a voulu que le film possède une importante part de non-dit et que certains tabous ne soient pas révélés. Par ailleurs, la mise en scène du personnage pédophile a nécessité beaucoup de prudence. Aurouet souhaitait que le film dépeigne ce protagoniste sans jamais expliquer ou justifier ses motivations.


mineurs-27-2011-20661-639470524.jpg

Nassim Si Ahmed
.
 

Malgré la férocité de la thématique centrale du film, à savoir la pédophilie, Tristan Aurouet a tenu à se démarquer d'une approche voyeuriste. De ce fait, il a cherché à rester dans la suggestion, sans jamais montrer directement de déplaisants événements. C'est cette retenue qui a convaincu Jean-Hugues Anglade de participer au film. Le célèbre comédien redoutait en effet de devoir tourner de redoutables séquences de maltraitance sur des mineurs. Ce qui n'a pas été le cas, le réalisateur l'ayant rassuré quant à sa manière d'aborder le sujet.
 

 
mineurs-27-2011-20661-1445463974Au casting du film, sur les trois jeunes comédiens sélectionnés, deux d'entre eux n'ont jamais joué dans un long-métrage de cinéma. Un choix qui permet de mettre en avant la candeur, l'ingénuité mais aussi la fraicheur des acteurs. Tristan Aurouet les a directement fait travailler avec Jean-Paul Mugnier, afin qu'ils puissent mieux se glisser dans la peau de leurs personnages. Face à eux, Jean-Hugues Anglade, comédien expérimenté, à qui ils vont devoir se confronter. Deux générations d'acteurs se font ainsi face sur le tournage, ce qui permet également d'aiguiser leur rivalité à l'écran.

 

Anglade en homme ordinaire

mineurs-27-2011-20661-296459328.jpgDans le but de s'approcher au plus près du policier à la fois lambda et sordide qu'il est censé incarner, Jean-Hugues Anglade a décidé de lui soumettre une personnalité des plus ordinaires, transparence, ringardise et cheveux gras à l'appui. Malgré la gravité que représente un tel personnage, l'acteur a voulu le jouer de la manière la plus ludique possible. L'intéressé tente d'en discerner le profil : "Ce genre de personnage me nourrit beaucoup parce qu’ils sont paradoxaux et que j’aime creuser leur ambiguïté. On est souvent plongé dans la stupeur quand on voit la banalité de certains criminels et quand on écoute les témoignages de leur entourage qui les décrivent comme des gens sympas, normaux, gentils."


Le graff, expression d'une souffrance
L'un des personnages adolescents de Mineurs 27, victime d'abus physique, exprime son mal-être à travers le graff. Pour Tristan Aurouet, cette "forme d'expression personnelle et artistique permet de montrer ce côté rebelle propre aux adolescents, sans pour autant verser dans la grande délinquance." Le cinéaste rappelle par ailleurs que le graffiti représente une certaine forme de transgression de la loi, ce qui coïncide parfaitement avec l'attitude de cet adolescent désemparé.


 
Le tournage de Mineurs 27 s'est déroulé sur six semaines entre août et septembre 2010, en Charente-Maritime, entre Royan et La Palmyre.  

 

200864_14405146_460x306.jpg Aurélia Grossmann, la productrice, Nassim Si Ahmed et le réalisateur, Tristan Aurouet : « Un tournage dans un coin idyllique… » Photo D.P.

 

Plus d'infos sur le tournage ... Cliquez ICI !


 
De plus en plus asphyxiant

Pour mieux parvenir à ce sentiment d'oppression dramatique, Tristan Aurouet a décidé de faire évoluer la grammaire visuelle de Mineurs 27. Ainsi, le film débute au sein d'espaces aérés et lumineux, pour peu à peu se renfermer sur des décors étouffants et lugubres.
 


Une musique anxiogène


Benjamin Boghet et Julien Briffaz, 120x120-000000-80-0-0.jpg membres du groupe musical Bot'Ox, ont conçu la bande originale de Mineurs 27. Tristan Aurouet avait apprécié l'un de leurs morceaux pour sa lenteur et son sentiment anxiogène qui s'en dégage. Soucieux de proposer une partition originale, ils ont voulu éviter de sombrer dans la caricature des musiques de genre. Il fallait donc s'éloigner des formats habituels. Chaque titre qui constitue la bande originale a été pensé en fonction des images du film et non selon l'habituel schéma musical, stipulant que tout morceau ait une introduction, des points de transition et une conclusion.


mineurs-27-2011-20661-618410242.jpg
Gilles Lellouche


Tristan Aurouet ne pouvait pas tourner Mineurs 27 sans solliciter Philippe Lellouche et Gilles Lellouche, ses comparses de toujours.


 

Pour visualiser la bande-annonce ... Cliquez ICI !

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.cinemovies.fr

http://www.sudouest.fr

14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 13:44

 

Date de sortie cinéma : 14 septembre 2011

 

19794371.jpg

 

 

Réalisé par Gavin O'Connor


Avec  Tom Hardy, Joel Edgerton, Nick Nolte, Jennifer Morrison,

Noah Emmerich, Bryan Callen, Kevin Dunn, Denzel Whitaker,

Frank Grillo, Kurt Angle, Jake McLaughlin
 
Long-métrage américain

 

Genre Action , Drame
 

1313507636_warrior-2011-17689-687687857.jpg

 

Tom Hardy et Joel Edgerton

 

Synopsis :

 

Ancien Marine brisé, Tommy Conlon rentre au pays et demande à son père de le préparer pour un tournoi d’arts martiaux mixtes qui lui permettrait de gagner une fortune. Personne ne sait ce qu’il espère faire de cet argent. Le propre frère de Tommy, Brendan, décide lui aussi de s’engager dans la compétition pour essayer de sauver sa famille. Entre les deux frères, les années n’ont pas adouci les rancœurs.
Immanquablement, les routes de Tommy et de Brendan vont bientôt se croiser. Au-delà de l’affrontement qui s’annonce, pour chacun, quelle que soit la cause qu’ils défendent, il n’est pas seulement question de remporter un prix, mais de mener le combat d’une vie…

 

 

 
A l'origine, Lionsgate avait prévu de sortir le film en 2010, ce qui aurait coïncidé avec la sortie d'un autre film sur le même thème :

 

Fighter 19658171.jpg de David O. Russell.

 

Plus d'infos sur Fighter ... Cliquez ICI !

 

La compagnie de production a finalement refusé de combattre sur le ring du box-office, et repoussé la sortie du long-métrage de Gavin O'Connor à l'année suivante. Etant donné les éloges et le succès qui ont accueilli le premier film (récipiendaire de deux Oscars et un Golden Globe), nul doute que ce choix fut le bon.

 

Un mot sur le MNA


Les mixed martial arts (MMA), littéralement "arts martiaux mixtes", forment un sport de combat complet associant pugilat et lutte au corps à corps dans lequel les deux combattants peuvent utiliser de nombreuses techniques. Selon les fédérations, sont autorisées toutes sortes de percussions telles que coups de pied, de poing, de genou et de coude, des techniques de projections et de soumission et parfois certaines techniques de percussion au sol.


Un cinéma qui joue des poings 1313507835_warrior-17689-1454739572.jpg

 

Warrior s'inscrit dans une nouvelle vague de films mettant en scène les milieux des sports de combat rapproché, représentée notamment par

 

Redbelt 18918819.jpg Réalisé par David Mamet en 2008
Avec Chiwetel Ejiofor, Tim Allen, Emily Mortimer


Les Winners 19766033.jpg Réalisé par Thomas McCarthy en 2011
Avec Paul Giamatti, Amy Ryan, Bobby Cannavale

 

ou encore les films multi-récompensés de Darren Aronofsky 

 

The Wrestler 19048777.jpg Réalisé par Darren Aronofsky en 2008
Avec Mickey Rourke, Marisa Tomei, Evan Rachel Wood

 

et David O. Russell  avec le sus-nommé Fighter 19658171.jpg en 2010.
 
Le réalisateur Gavin O'Connor

souhaitait engager des acteurs inconnus pour incarner les deux frères afin que "les spectateurs ne puissent pas se souvenir d'eux d'un précédent rôle". Malheureusement pour lui, Joel Edgerton est entre-temps apparu dans Animal Kingdom (Grand Prix du Jury au festival de Sundance)

 

1313511461_warrior-2011-17689-497941118.jpg

 

Jennifer Morrison et Joel Edgerton

 

 

tandis que Tom Hardy s'illustrait dans l'Inception de Christopher Nolan et devenait le rival de Batman dans le très attendu The Dark Knight Rises.

 

warrior-2011-17689-1402283356.jpg

 

Autant dire qu'ils étaient loin d'être tout à fait méconnus du grand public lors de la sortie du film ! Le réalisateur a cependant concédé que cette notoriété fraîchement acquise aiderait sans doute la promotion de son long-métrage.

 

 Outre un amour pour le sport qu'il avait déjà prouvé en réalisant

 

Miracle 1313512136_18969265_jpg-r_160_214-b_1_cfd7e1-.jpg en 2004, Gavin O'Connor avait à son actif un autre fait d'armes qui lui conférait une crédibilité toute particulière pour réaliser Warrior.

En effet, le cinéaste s'était déjà penché sur le milieu des arts martiaux mixtes (ou MMA) à l'occasion de la production exécutive d'un documentaire,

 

"The Smashing Machine : The Life and Times of Mark Kerr", en 2003 1313512658_mv5bmtg3mtm4ndu5n15bml5banbnxkftzt.jpg

 

Avis aux néophytes


Selon le co-scénariste A.M. Tambakis, Warrior n'est pas seulement réservé aux amateurs de MMA : "Dire que Warrior est un film sur le MMA revient à dire que Rocky est un film sur la boxe, ou La Bande des quatre un film sur le cyclisme, ou Le Grand défi un film sur le basketball. C’est très réducteur. Après avoir vu ces films, le public est sorti des salles satisfait d’avoir appris quelque chose sur un monde dont il ne savait rien, et nous espérons que ce sera aussi le cas avec Warrior."

 

La tâche d’entraîner Joel Edgerton et Tom Hardy est revenue au légendaire

 

Greg Jackson, 1313513836_gregjacksonufc94wo_2455.jpg

 

qui a reçu trois World MMA Awards et a été classé 8e dans la liste des hommes les plus puissants du MMA par Fight ! Magazine.

 
Souhaitant rester fidèle à l'univers des combats de rue, Gavin O'Connor a mis en place des combats rugueux et surtout réalistes : "Je ne voulais pas des combats comme on peut en voir dans les films de Hong Kong. Je les trouve fantastiques, ils sont très stylisés et c’est du grand spectacle, mais ce sont des combats de cinéma."
 
Gavin O'Connor n'a pas lésiné sur les scènes de combat puisque le tournage des scènes a duré six semaines consécutives durant lesquelles les cinéastes ont filmé plus de deux cents heures d’images sur le ring et autour.

 

Malgré quelques concessions, dont faire porter aux acteurs des gants avec un rembourrage plus dense, et installer dans la cage un tapis monté sur ressorts pour mieux absorber les chocs, les deux acteurs ont évolué dans un environnement de tournage très éprouvant. Ils ont affronté de vrais combattants. Koba, le champion de lutte russe qui est censé gagner le Sparta, est joué par le champion de lutte olympique et héros de Pittsburgh Kurt Angle. Le défi n’était donc pas seulement d’entraîner les deux acteurs principaux à se battre comme de vrais champions de MMA, mais aussi d’entraîner de vrais combattants à se battre comme au cinéma, c'est-à-dire sans porter les coups. Malgré tous ses efforts, certains coups ont atteint leur but, entraînant plusieurs blessures, dont une déchirure de ligament, un pied cassé et une côté fêlée pour Tom Hardy, et une blessure sérieuse au ligament collatéral médial du genou droit de Joel Edgerton.


Le duel qui oppose les deux frères à quelque chose de très universel.

 

 1313514559_warrior-2011-17689-1297576821.jpg Joel Edgerton

 

Mais pour que le message du film agisse pleinement sur le spectateur, il était important de ne pas privilégier un des frères. "Tommy et Brendan se battent tous les deux pour quelque chose d’important, on a donc envie que les deux gagnent. La vraie victoire de Tommy, c’est la défaite. Il a besoin d’être détruit par les propres mains de son frère pour renaître. Cette situation a quelque chose de biblique, de shakespearien, mais raconté dans un contexte moderne", commente Gavin O'Connor.

 

Tom Hardy 1313514806_warrior-2011-17689-1933753879.jpg

 

 
Joel Edgerton est un habitué des coups ! En plus d'avoir un frère coordinateur des cascades, l'acteur est lui-même ceinture noire de karaté, ce qui l'a grandement valorisé au moment d'auditionner pour le rôle de Brendan.
 
Joel Edgerton a pris neuf kilos de muscles, mais son style de combat ne nécessitait pas une masse musculaire impressionnante. J.J Perry explique : "Brendan est plus un technicien que son adversaire. Il utilise le jiu-jitsu et des techniques complexes, c’est un outsider surgi de nulle part." Joel Edgerton décrit son entraînement comme "une expérience physique, mais aussi mentale et émotionnelle".
 
L'entraînement de Tom Hardy s’est concentré sur la musculation dans le but de gagner près de treize kilos de muscles.


1313514069_warrior-2011-17689-1223548170.jpg

 

À l’inverse de Joel Edgerton, Tom Hardy n’avait aucune expérience sportive. Né dans une famille aisée, il est le premier à admettre qu’avant Warrior, il ne connaissait rien au sport de combat. Son entraînement quotidien consistait en deux heures de boxe suivies par deux heures de kickboxing et de Muai Thai, deux heures de chorégraphie et deux heures de musculation.

 

Une femme poignante
Son rôle n'est peut-être pas le plus important mais Tess jouée par Jennifer Morrison 

 

warrior-warrior-14-09-2011-09-09-2011-11-g.jpg

 

est celle qui permet au monde de Brendan de ne pas s’effondrer.

 

Nick Nolte explique : "Sans les qualités féminines de Tess, qui maintiennent une certaine union entre ces hommes, il n’y aurait pas de film." Le casting de ce rôle était donc très important, comme l'explique Gavin O'Connor : "Jennifer était parfaite. Elle avait la force intérieure, l’esprit, la compassion, le charme et les qualités maternelles que nous recherchions. Elle n'était que la cinquième à auditionner mais on a tout de suite compris que c'était Tess."
     

 
Gavin O'Connor avait déjà fait appel à Nick Nolte  pour son précédent long-métrage,

Le Prix de la loyauté. Malheureusement, une incompatibilité d'emploi du temps avait avorté cette collaboration. Aussi n'a-t-il pas hésité avant de lui proposer le rôle de Paddy.

 

 1313511745_warrior-2011-17689-137912955.jpg

 

Tom Hardy et Nick Nolte

 


 

Pour visionner la bande-annonce ... Cliquez ICI !

 


 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.cinemovies.fr

http://www.toutlecine.com

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.