Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 15:57

 

Date de sortie cinéma : 19 octobre 2011


Polisse.jpg


Réalisé par Maïwenn


Avec Karin Viard, Marina Foïs, Joey Starr, Nicolas Duvauchelle,

Karole Rocher, Lou Doillon, Riccardo Scamarcio, Frédéric Pierrot,

 Emmanuelle Bercot, Jérémie Elkaïm, Audrey Lamy Arnaud Henriet,

Naidra Ayadi, Sandrine Kiberlain, Wladimir Yordanoff,

Lou Doillon, Anthony Delon

 

et Maïwenn Maiwenn-Le-Besco.jpg

 

Long-métrage français

 

Genre Drame
 

 

Polisse, sélectionné en compétition officielle lors du Festival de Cannes 2011

 

Maiwenn.jpg

 

a remporté le Prix du Jury.

 

 

Globes de cristal 2012 :

 

- Meilleures actrices ex aequo Karin Viard et Marina Foïs Globes-de-cristal.jpg

 

CESAR 2012 :

- Meilleur espoir féminin Naidra Ayadi ex aequo avec Clotide Hesme

- Meilleur montage pour Laure Gardette et Yann Dedet

 

Synopsis

 

Le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs) ce sont les gardes à vue de pédophiles, les arrestations de pickpockets mineurs mais aussi la pause déjeuner où l’on se raconte ses problèmes de couple ; ce sont les auditions de parents maltraitants, les dépositions des enfants, les dérives de la sexualité chez les adolescents, mais aussi la solidarité entre collègues et les fous rires incontrôlables dans les moments les plus impensables ; c’est savoir que le pire existe, et tenter de faire avec… Comment ces policiers parviennent-ils à trouver l’équilibre entre leurs vies privées et la réalité à laquelle ils sont confrontés, tous les jours ? Fred, l’écorché du groupe, aura du mal à supporter le regard de Melissa, mandatée par le ministère de l’intérieur pour réaliser un livre de photos sur cette brigade.

 

Joey-Starr-et-Nicolas-Duvauchelle.jpg

 

Joey Starr et Nicolas Duvauchelle

 

C'est en tombant sur un documentaire sur la Brigade des Mineurs (BPM) que Maïwenn a souhaité réaliser Polisse.

 

Polisse dresse le portrait d'une brigade souvent mal considérée par les autres groupes de police : "Les policiers de la BPM sont quasiment snobés par les autres services ! D’ailleurs on les surnomme : "la brigade des biberons". Je trouve aberrant qu’on donne davantage de moyens à la Brigade des stupéfiants, même si celle-ci fait un travail essentiel, qu’à la Brigade qui s’occupe de la protection de tous les enfants et ados de Paris", s'insurge Maïwenn.

 

Avant d'écrire le scénario du film, Maïwenn a passé du temps à la brigade pour écouter et observer : "Je n’ai pas arrêté de passer d’un groupe à un autre en prenant des notes, j’étais comme une éponge pour m’imprégner au maximum de ce que je voyais. Même pendant les trois heures de pause-déjeuner, ou le soir, au moment de l’apéro, je ne les lâchais pas pour ne rien perdre de leurs discussions, et je posais des milliers de questions", confie, souvent racontées par des policiers, en les modifiant légèrement.

 

Marina-Fois-et-Karin-Viard.jpg

 

Marina Foïs et Karin Viard

 

 

Maïwenn a multiplié les inspirations : "D’abord j’ai vu, je crois, tous les films sur la police : français, étrangers… tous. Même la période flic d’Alain Delon ! Mais ce qui m’a vraiment inspirée, ce sont les documentaires de Virgil Vernier sur la police, car c’est le regard d’un vrai cinéaste qui se pose sur la réalité, sur la vie. De manière générale, un mauvais documentaire m’inspire plus qu’un très bon film."

 

Virgil Vernier est  né à Paris en 1976. En 2007, il se fait connaitre avec la sortie de Chroniques de 2005, film sur la vie et les rêves de cinq personnages nés en 1980.


Pour mieux connaître Virgil Vernier ... Cliquez ICI !

 
Emmanuelle Bercot a rejoint Maïwenn après que cette dernière ait écrit la première version du script. Si, au début, elle n’était là que pour conseiller son amie, elle a fini par écrire certains passages. De fait, le scénario de Maïwenn est devenu son scénario aussi. Selon la réalisatrice, leur collaboration a été "d’une grande richesse" et lui a apporté "beaucoup de réalisme".
 

Jeremie-Elkaim--Nicolas-Duvauchelle--Emmanuelle-Bercot-e.jpg

 

Jérémie Elkaïm, Nicolas Duvauchelle, Emmanuelle Bercot et Arnaud Henriet

 

 
Maïwenn a choisi Stephen Warbeck, oscarisé pour Shakespeare in Love, pour composer la partition musicale, après avoir vu Un balcon sur la mer de Nicole Garcia. Elle souhaitait "retrouver dans sa partition des tonalités orientales, ethniques et très aériennes, sans pour autant sur-souligner les émotions".
 

Polisse-Affiche-1.jpg

 

Maïwenn évoque le titre du film : "Le titre qui s’est d’abord imposé à moi était Police, mais il avait déjà été pris, et pas par n’importe qui ! J’ai ensuite eu envie d’intituler le film Vous êtes de la police ? et je me suis rendu compte qu’il avait également été utilisé il y a quelques années. Un jour, alors que mon fils faisait de l’écriture, le titre Polisse, avec la faute d’orthographe et l’écriture d’un enfant, est d’un coup devenu évident pour le sujet du film."

Polisse-Affiche-2.jpg  
 

 

 

Dans un souci de réalisme, Maïwenn a fait en sorte que les acteurs oublient la caméra et que le film ressemble à un documentaire. Elle a été aidée dans cette tâche par trois cadreurs qui ont tous un rôle spécifique, comme elle l'explique : "Claire Mathon, avec qui j’ai tourné mes trois films, est un vrai animal : je n’ai presque jamais besoin de lui parler. Jowan Le Besco, lui, fait tout le temps des plans à la volée, j’adore. Pierre Aïm s’occupe de la lumière. Les trois sont tout aussi importants les uns que les autres."

 

 

 

Notes de production, entretiens ... Cliquez ICI !

 

  
Disposant de 150 heures de rushs, les monteurs et Maïwenn ont mis plus de trois mois pour monter la première version du film qui durait plus de 3 heures ! Alain Attal, le producteur, a alors demandé à la réalisatrice de retourner en salle de montage, sans pour autant tout sacrifier. Maïwenn raconte : "Alain a cette qualité de mettre autant d’énergie lorsqu’il aime que lorsqu’il n’aime pas. Parfois, il me disait : "C’est de la merde," Puis : "C’est sublime ! Si tu enlèves cette scène, je te tue !""

 

 

Arnaud-Henriet--Jeremie-Elkaim--Naidra-Ayadi--Nicolas-Du.jpg

 

Arnaud Henriet, Jérémie Elkaïm, Naidra Ayadi, Nicolas Duvauchelle et Joey Starr

   
Avant même de savoir qu'elle ferait un film sur la brigade des mineurs, Maïwenn voulait que Joey Starr tienne le rôle principal de son nouveau film. Quand elle a découvert le documentaire sur la BPM à la télévision, il a trouvé sa place tout naturellement : "Ce film je l’ai écrit pour lui. Il a été mon moteur et ma muse. De plus, j’avais envie de le surprendre, et qu’il soit fier de moi. Et puis, j’avais le sentiment que je ne m’étais pas servie suffisamment de son potentiel sur Le Bal des actrices, et je voulais donc aller plus loin encore, en allant chercher sa fragilité et sa pudeur."
 
Pour interpréter les membres de la brigade, Maïwenn a cherché des acteurs "populaires, avec une gouaille très parisienne et franchouillarde". Elle leur a fait suivre un stage auprès de deux anciens policiers pour qu'ils apprennent, pendant une semaine à raison de huit heures par jour, le métier : "Sans s’en rendre compte, rien qu’en baignant dans une ambiance flic, ils prenaient petit à petit l’humour et la gouaille flic. Et puis, il fallait qu’ils se connaissent. Faire croire qu’un groupe travaille depuis longtemps ensemble, ce n’est pas facile. Ce stage était là aussi pour ça", raconte l'actrice/réalisatrice. Ce rapport de groupe était essentiel pour elle, puisqu'elle cherchait à rendre compte du fonctionnement quasi familial de la brigade.

 

 

Karin Viard, Joey Starr et Marina Foïs

 

Karin Viard, Joey Starr et Marina Foïs

 
Polisse alterne entre des moments très durs et des moments de franche rigolade : "Je crois que c’est important de pouvoir rire d’événements atroces car c’est ce qui rend la vie supportable. Et comme je l’ai dit avant, c’est la recette des policiers pour rester debout", déclare Maïwenn
 
Alors qu'elle ne devait pas figurer au casting de Polisse, Maïwenn y interprète finalement une photographe qui suit le quotidien de la brigade.

 

Maiwenn-Le-Besco-copie-1.jpg

 

Maïwenn Le Besco

 

Cette apparition devant la caméra sera peut-être la dernière pour l'actrice qui souhaite dorénavant se consacrer uniquement à la réalisation. 

 

 

Site officiel de Polisse ... Cliquez ICI !

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.cinemovies.fr

http://www.quinzaine-realisateurs.com

http://www.elle.fr

commentaires

armelle 20/10/2011 19:20


Si vous lisez ma critique publiée ce matin, vous verrez pourquoi je n'ai pas vraiment aimé ce film. Un documentaire, oui en quelque sorte, surtout un remake des télé-films qui tournent en boucle
presque chaque soir sur les chaînes publiques. Un film long assez mal structuré mais très bien joué. Quelques bons moments mais vraiment rien de nouveau sous le soleil. Vous pouvez oublier de le
voir. Par contre j'ai adoré "The artist" un film poétique, absolument merveilleux.


Alain 23/10/2011 11:44



Bonjour Armelle, j’ai vu Polisse et je n’ai pas été déçu. D’abord pour le sujet abordé et largement diffusé qui, on peut l’espérer, pourrait réveiller les consciences. D’autre part, on en parle
peu, et je le regrette mais j’ai trouvé Sandrine Kiberlain magnifique dans sa petite participation d’une bourgeoise perdue devant « le problème ».  Il y a aussi cette
jeune fille qui accouche d’un bébé mort né. Le montage part dans toutes les directions, les dialogues sont violents, vulgaires diront certains, mais j’imagine que c’est une façon d’exorciser un
trop plein d’émotions pour ces femmes et ces hommes de la méconnue BPM. La présence et l’histoire de Maïwenn dans le film n’apportent rien. Mais je salue cette réalisatrice pour le courage
d’aborder un thème connu de tous mais bien souvent placé dans les entrefilets réservés aux faits divers. Sur ce, très bon Dimanche Armelle. A bientôt. Alain



 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.