Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 12:28

 

Mes coups de coeur (1)coeur (1)coeur (1)coeur (1)coeur (1)de l'année.

 

......

.....Contracorriente - Affiche-copie-1

 

Pour lire les articles réservés aux autres films en 2011

 

 

 

  Cliquez sur les affiches !

 

Janvier
 

19587371.jpg.19584769.jpg.19615749.jpg.19590261.jpg .1296325635_le-fils-a-jo_fichefilm_imagesfilm.jpg  .19589982.jpg.L'enfance d'Icare - Affiche.Au-delà - Affiche.19610724.jpg.Les chemins de la liberts - Affiche.Angèle et Tony - Affiche.

 

Février

 

1297703198_mv5bmzu5mjewmtg2nl5bml5.jpg.Contre toi.19636960.jpg.Le choix de Luna - Affiche.Black Swan - Affiche.Affiche -Jewish Connection 0..Les femmes du 6e étage.19631082.jpg.127 heures - Affiche.

 

Mars

 

19637981.jpg.19642417.jpg.Affiche.19655841.jpg.19621657.jpg.19658171.jpg.19682549.jpg.19637240.jpg.19659781.jpg.Affiche.Affiche.Affiche.Affiche 1.Affiche..L'Agence Affiche.Affiche.Affiche.Affiche.Affiche.Affiche.

 

Avril

 

Morning Glory - Affiche .Affiche.Affiche.Affiche.Affiche.Source Code.Affichette 1.Affiche.Affiche.Affiche

 

Mai

 
19670272.jpg.19698636.jpg.Affiche.Affiche.Affiche.Affiche-2.jpg.Affiche.Affiche 1.Affiche.Affiche 1.Rêves volés.Affiche.

 

Juin

 

1306344518_small_550859.jpg.maudite-pluie-22288-904314612.Affiche.Affiche..Affiche.19723476.jpg.19719803.jpg.beginners-19496-994028929.l-amour-a-ses-raisons-22259-1056806578.Affiche.Affiche.Affiche.Affiche.19718125.jpg.Affiche.

 

 

Juillet

 

.Affiche.Affiche.19463312.jpg.3 fois 20 ans - Affiche. 19752382.jpg.19763370.jpg.19762505.jpg.1309356951_bad_teacher.jpg.l-art-de-seduire-22597-1715874013.Affiche

 

Août

 

1310135332_65f03ba2766c5fbd193360a7fdca0ba3.jpg.19679305.jpg..19771826.jpg.19757039.jpg.19763592.jpg.19757081-r 160 214-b 1 CFD7E1-f jpg-q x-20110608 062107.1311622039_mv5bmtq3ntg2mdi3nf5bml5banbnxkftzt.jpg..19765824.jpg.19736559.jpg.19733608.jpg.19766000.jpg.

 

Septembre

 

19789211.jpg.19769043.jpg .19794371.jpg.19783842.jpg.19775518.jpg.19791384.jpg.19729056.jpg.tn-mineurs-27-20661-1270925390.we-need-to-talk-about-kevin-19437-249676537.Affiche 1.Ceci n'est pas un film.

 

Octobre

 

Affiche.Affiche.Polisse Affiche 1.Les Marches du pouvoir Affiche.De Force - Affiche..Affiche.

 

 

Novembre

 

La Source des femmes - Affiche.Intouchables - Affiche.Noces Éphémères.Toutes nos envies - Affiche.Contagion - Affiche.50:50 - Affiche.L'ordre et la morale - Affiche.La femme du Veme.Contracorriente - Affiche-copie-1/Or Noir - Affiche.L'Art d'aimer - Affiche.The Lady - Affiche 1.Les Lyonnais - Affiche.Rhum Express - Affiche.

 

 

Décembre

 

Shame - Affiche.Carnage - Affiche.Des vents contraires.Oh my God ! - Affiche 1.Les tribulations d'une caissière.Hugo Cabret - Affiche..A Dangerous Method - Affiche.Le Miroir.La-Délicatesse - Affiche.Le Havre - Affiche.Let My People Go ! Affiche.Fruit défendu.Malveillance - Affiche.Texas Killing Fields - Affiche.L'empire des Rastelli-copie-2.

31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 12:27
 Le-Fil-a-Jo---Affiche.gif
 
Réalisé par Philippe Guillard

Avec Gérard Lanvin, Olivier Marchal, Karina Lombard,
Vincent Moscato, Jérémie Duvall, Abbes Zahmani,
Darren Adams, Sofiane Bettahar, Grace Hancock, Pierre Laplace

Production Française

Genre Comédie dramatique 
  Date de sortie cinéma  12 janvier 2011

Le-Fils-a-Jo---Olivier-Marchal---Gerard-Lanvin.gif

Olivier Marchal et Gérard Lanvin

Synopsis :

Jo Canavaro (Gérard Lanvin) est une légende vivante du rugby, comme son père et son grand-père l'étaient avant lui. Aujourd'hui à la retraite, Jo élève tout seul son jeune fils de 13 ans, Tom (Jérémie Duvall), dans un petit village du Tarn.
Si Tom excelle sur les bancs de l'école, notamment en mathématiques, la passion du ballon ovale ne semble pas avoir atteint le jeune garçon, qui ne montre aucune aptitude particulière sur le terrain.
Mais pour Jo, Tom ne peut pas mettre fin à la légende familiale.
Contre l'avis de son fils et de celui de tous les habitants du village, Jo décide alors de faire appel à d'anciens camarades afin de reformer une équipe.

Le-Fils-a-Jo---Olivier-Marchal--Philippe-Guillard-et-Gera.gif

Olivier Marchal, Philippe Guillard et Gérard Lanvin

C'est à l'époque où il écrivait 3 Zéros en 2001, que les producteurs de Philippe Guillard lui ont demandé un scénario sur le rugby. Gérard Lanvin avait déjà donné son accord, mais les producteurs ont finalement quitté le projet et Le fils à Jo a bien failli ne jamais voir le jour. Le premier à relancer le film fut Olivier Marchal qui, séduit par le sujet, avait donné son accord pour le réaliser. C'est le producteur Cyril Colbeau-Justin qui a convaincu Guillard de diriger son film, avec la bénédiction de Marchal.

Une volonté a obsédé le travail du scénariste

Philippe Guillard :
  "Surtout ne pas tenter de raconter cette histoire en l'intégrant dans le contexte du rugby de haut niveau. Sauf à avoir les moyens d'Oliver Stone pour "L'enfer du dimanche", c'était aller droit dans le mur. En choisissant de faire tourner les mômes, je me débarrassais de toute référence cinématographique, et je crédibilisais mon sujet".

Gérard Lanvin au sujet  de Philippe Guillard
"Dans son travail sur les films d'Onteniente (Ndlr : Disco, Camping), j'avais perçu une belle sensibilité chez lui. Je lui avais donc dit banco. Je n'ai qu'une parole. Avec Philippe, nous partageons les mêmes valeurs de la vie qui consistent à avoir le sens de la fidélité, de l'amitié, le respect des autres aussi. Chacun est un maillon d'une chaîne, et on le sait. Les gens qui ont appris ça se reconnaissent tout de suite."

   

Le-Fils-a-Jo---Jeremie-Duvall---Gerard-Lanvin.gifGérard Lanvin était dans son élément avec Le fils à Jo : il a pratiqué dix ans le rugby, d'abord à Franconville dans le 95, et trois ans dans un club sponsorisé par Les Galeries Lafayette.


" J'étais trois quart aile, comme Philippe. J'ai d'abord joué sept ans à Franconville, la banlieue du 95, puis trois ans dans un club sponsorisé par les Galeries Lafayette. On jouait sur des terrains défoncés à l'époque, et les équipes étaient très hétéroclites. Il m'est arrivé de jouer entre 12 et 18 ans contre des mecs de 20 ou 30 ans, vous imaginez les pains qu'on se prenait. Mais tous les mercredis, je retrouvais mes potes à l'entraînement avec le même bonheur au coeur."
 
Vincent Moscato, est un ancien international de rugby au XV français, né le 28 juillet 1965 à Paris, évoluant au poste de talonneur (plus rarement pilier gauche), et qui débuta à Gaillac.
Il est aujourd'hui animateur radio, acteur, comédien et humoriste.
 

Olivier Marchal et l'acteur Vincent Moscato se retrouvent six ans après le

tournage de  36 Quai des Orfèvres  affiche d�finitive. Gaumont Columbia Tristar Films   
 
Vincent Moscato avait également déjà tourné avec Gérard Lanvin dans

 A la petite semaine  Réalisé par Sam Karmann en 2003.

L'actrice Karina Lombard parle parfaitement la langue française. Elle est née à Tahiti, puis a passé son enfance à Barcelone. Sa grand-mère, d'origine russe, a tenu à ce qu'elle reçoive une éducation française. Elle a la double nationalité franco-américaine.

Le-Fils-a-Jo---Jeremie-Duvall.gif
Les jeunes Jérémie Duvall et Grace Hancock jouent leur première apparition à l'écran, et Philippe Guillard réalise son premier long-métrage.
Le choix du jeune garçon pour incarner le fils de Canavaro a nécessité plusieurs casting à Toulouse, Montpellier et à Paris. Quatre garçons avaient été sélectionné, et finalement, la directrice de casting a rappelé un cinquième, Jérémie Duvall, qui a obtenu le rôle car, selon le réalisateur : "j'ai ressenti que ce gamin se trimballait avec un passé, qu'il avait une épaisseur. Il riait, il pleurait. Il était beau. Il ressemblait à Lanvin. Il était celui que je cherchais".


Gérard Lanvin, l'homme de principes :

Dans  Le fils à Jo , Gérard Lanvin joue un homme à l'ancienne, avec de grands principes.

Ce rôle lui colle à la peau puisque déjà dans  Mesrine : L'Ennemi public n°1  film dans lequel Gérard Lanvin incarne le personnage de Charlie Bauer,
  un gangster très à cheval sur le code de l'honneur.
Gerard-Lanvin---Vincent-Cassel-.gif
.
Dans son interprétation de Serge, le mafieux du film  Les Parrains il insistait sur le respect de la parole donnée, en vigueur même chez les truands.

Gerard-Lanvin.gif
 
Enfin, dans 
Le Héros de la famille
il était Nick, qui tentait de conserver coûte que coûte le cabaret de son père, joué par Claude Brasseur.


Gerard-Lanvin-et-Claude-Brasseur.gif

Gérard Lanvin a déjà tourné en 1995 avec Olivier Marchal pour la série télévisée

  François Kléber  Gerard-Lanvin---Francois-Kleber.gif

Les deux hommes se retrouvent en 2011 pour  Les Lyonnais , adaptée d'une histoire vraie à propos d'une bande de braqueurs de la région lyonnaise.


Le-Fils-a-Jo---Avant-Premiere-a-Tarbes.gif


Fabien Fortassin offre un ballon dédicacé du TPR à Philippe Guillard
sous le regard de Gérard Lanvin.
Les spectateurs ont plébiscité le film,
une comédie qui donne de la chair au rugby des villages
Photo José Navarro

 

 

 

Pour visualiser la bande-annonce .... Cliquez ICI !



Sources :

http://www.cinemovies.fr
http://www.allocine.fr

  http://fr.wikipedia.org
 
http://www.ledauphine.com
http://www.canalplus.fr

31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 12:27

 

Affiche 

 

Réalisé par Thierry Klifa

 
Avec  Catherine Deneuve, Géraldine Pailhas, Nicolas Duvauchelle,

Marisa Paredes, Marina Foïs, Jean-Marc Barr, Jean-Baptiste Lafarge,

Hélène Fillières, Gilles Cohen

Long-métrage belge, français.

 

Genre Drame

 

Date de sortie cinéma : 23 mars 2011 

 

Catherine Deneuve-copie-1

.

Catherine Deneuve

Synopsis :

 

Un écrivain en mal d'inspiration infiltre la vie d'une journaliste star de la télé et de sa fille danseuse étoile pour écrire à leur insu une biographie non autorisée. Pendant ce temps, en Bretagne, un garçon de 20 ans, Bruno, qui habite avec ses parents, ne sait pas encore les conséquences que toute cette histoire va avoir sur son existence ...

 

Nicolas Duvauchelle

.

Nicolas Duvauchelle

 

Catherine Deneuve Catherine Deneuve

 

A l'origine des Yeux de sa mère se trouve l'envie pour le réalisateur Thierry Klifa de retrouver Catherine Deneuve et Géraldine Pailhas, déjà présentes dans son précédent film. Le cinéaste avait aussi comme ambition de raconter l'histoire d'une femme qui part à la recherche du fils qu'elle a abandonné. Autour de ce fil conducteur s'est construit le scénario, comme l'explique Christopher Thompson, co-sénariste du film : "(...) comme on peut le voir aujourd’hui, l’histoire s’est considérablement enrichie aussi bien en événements qu’en personnages. (...) Les personnages de Maria, Bruno et Lena sont arrivés assez vite en tout cas. Cela a été plus long de trouver comment on allait les faire coexister, de trouver les échos qu’ils allaient susciter les uns chez les autres… C’est lorsqu’on a eu l’idée du personnage de Mathieu qu’on a senti qu’on avait trouvé le personnage moteur, celui qui allait nous permettre de les lier tous."

 

Géraldine Pailhas Géraldine Pailhas

 

Comme pour ses autres films, Thierry Klifa a coécrit le scénario des Yeux de sa mère avec Christopher Thompson. Leur collaboration s'est déroulée de manière différente cette fois-ci car tous les deux écrivaient en même temps le script de Bus Palladium, première réalisation de Thompson. Thierry Klifa revient plus en détails sur leur travail : "On écrivait en même temps Bus Palladium et Les Yeux de sa mère. Une semaine l’un, une semaine l’autre. C’était à la fois exaltant et un peu schizophrénique de passer d’un univers à l’autre, d’une histoire à une autre, d’autant qu’elles étaient très différentes et que chacun essayait d’aider l’autre à accoucher de son projet tout en y mettant aussi des choses personnelles. (...) Je suis plutôt excessif quand Christopher est plus posé, plus rationnel. Sans doute que j’envisage la vie de manière peut-être plus romanesque et qu’il a cet avantage - important - de me ramener à une forme de réalité."

 

Jean-Baptiste Lafarge

.

Jean-Baptiste Lafarge

 

Thierry Klifa et son co-scénariste Christopher Thompson revendiquent Douglas Sirk comme l'une des références principales des Yeux de sa mère. Quand au chef opérateur Julien Hirsch, il avoue avoir tout d'abord pensé à Pedro Almodóvar à la lecture du scénario : "J’avais vu Almodóvar pour plein de raisons - le rapport à l’Espagne, la présence de Marisa Paredes, ces relations amoureuses douloureuses et compliquées, les hôpitaux, le milieu du spectacle, les rebondissements mélodramatiques, etc. - c’est une référence que Thierry ne m’a jamais citée ! Et tant mieux, parce que, formellement, c’est tellement fort que ça nous aurait certainement limités (...)." En revanche, un cinéaste américain les a beaucoup inspirés, lui et le réalisateur : "On a revu ensemble les films de James Gray. Ils ont été un terrain très important pour nos discussions, notamment en ce qui concerne la tension dans les plans, la tension dans l’histoire et aussi, bien que ce soit ancré dans un certain réalisme, ce lyrisme…"

 

Contrairement au Héros de la famille qui tournait autour de la figure paternelle, c'est la mère qui est ici au centre du film, traitant à la fois de "la mère absente, la mère qui abandonne, la mère de substitution, la mère adoptive…", incarnées tour à tour par Catherine Deneuve, Géraldine Pailhas, Marisa Paredes et Marina Foïs.

Thierry Klifa ajoute : "Il y a aussi la mère qui a disparu, la mère morte, clé du chagrin de Mathieu (Nicolas Duvauchelle)."

 

Jean-Marc-Barr.jpg

 

Jean-Marc Barr


logo_express_culture.jpgLes yeux de sa mère, partition maîtrisée
Par Emmanuel Cirodde (Studio Ciné Live), publié le 22/03/2011

Extrait de l'article ...

 

Pudique, le réalisateur dose ses effets, et a bien assimilé Sautet pour offrir un film plus personnel : après tout, Mathieu, c'est un peu Thierry Klifa, l'enquêteur sans concession qui finit par abolir la distance avec son sujet - le cinéma -, jusqu'à la fusion. Mathieu, qui a perdu sa mère, ne supporte pas de voir ces femmes négliger l'essentiel : aimer leur enfant tant qu'il en est temps. Son histoire touche, tout comme celle de Jean-Baptiste Lafarge, Jean-Marc Barr et Marina Foïs, contre-chants de cette folie parisienne qui, du fin fond de la Bretagne, vont voir leurs destins liés à ces géants bien fragiles et, finalement, attachants. Regardez-les bien dans les yeux, vous aurez beaucoup à découvrir. 

.../...


Jean-Baptiste Lafarge et Marina Foïs

.

Jean-Baptiste Lafarge et Marina Foïs

 

Le réalisateur souhaitait aborder le deuil sous un nouvel angle, à travers le personnage de Mathieu, incarné par Nicolas Duvauchelle : "On nous explique tout le temps comment on se remet forcément des deuils, des disparitions, moi, au contraire, je voulais parler du mal qu’on peut avoir à survivre à la disparition d’un être cher, de l’amputation qu’on ressent, de la vie qui, même si elle continue, ne sera plus jamais la même." Thierry Klifa évoque comme principale référence pour l'écriture du personnage Un coeur en hiver avec Daniel Auteuil : "Quelqu’un qui, tout d’un coup, a décidé de se mettre comme entre parenthèses, quelqu’un qui est absent à lui-même. C’est ce qui est arrivé à Mathieu après la mort de sa mère. Maintenant qu’il a tellement souffert, il se croit à l’abri de tout sentiment." Il ajoute : "Mathieu vit dans cet appartement qui était celui de sa mère, un peu comme le personnage de François Truffaut dans La Chambre verte. Il a une manière radicale de penser que sa mère vit encore à travers lui. Quitter l’endroit où ils ont vécu serait la trahir, l’abandonner à l’oubli, tourner la page et il ne veut pas tourner la page…"


Les Yeux de ma mère évoque, à travers les personnages de Maria et de Judit, la Loi sur la Mémoire Historique, loi espagnole visant à reconnaître les victimes du franquisme. Maria (Géraldine Pailhas), dont le père est un Espagnol et un opposant farouche au régime de Franco, est élevée par sa tante, interprétée par l'une des actrices fétiches d'Almodóvar,  

 

 

Marisa Paredes

.

Marisa Paredes

 

Marisa Paredes, qui témoigne : "J’ai été surprise et très touchée qu’on parle de cette loi si importante dans un film français. Je ne veux pas oublier qu’en Espagne, la liberté est quelque chose qui est arrivé après de nombreuses années de dictature. Il faut savoir regarder le passé en face. Ne jamais l’oublier. L’explosion de liberté qu’a représentée la Movida a été merveilleuse à vivre justement parce qu’on sortait de la répression la plus totale. C’était comme de passer de la nuit la plus noire à une véritable explosion de couleurs. Cela a vraiment marqué les gens de ma génération." A propos de son rôle, elle ajoute : "J’avais peur de jouer en français et en même temps c’était forcément excitant. Comme un défi à relever. J’avais peur de mon accent, peur qu’on ne me comprenne pas très bien. Heureusement, j’avais un très bon coach sur le plateau, Victor Ramos. Et puis aussi, j’ai pensé à… Pablo Picasso ! Alors qu’il a passé toute sa vie en France, il avait un énorme accent qui faisait qu’on n’oubliait jamais qu’il était espagnol. D’une certaine manière, ça m’a rassurée !"

 
  Filmographie de Catherine Deneuve ... Cliquez ICI !  

 

 

Thierry Klifa a fait appel à Gustavo Santaolalla

 

pour composer la musique des Yeux de sa mère. Ce musicien argentin a collaboré à tous les films de Alejandro González Inárritu dont Babel pour lequel il est récompensé par un Oscar de la meilleure musique en 2007. Ce prix lui avait déjà été décerné l'année précédente pour Le Secret de Brokeback Mountain. Le compositeur revient sur le processus de création : "Je suis parti du scénario, des personnages, des différents univers du film, de ce qui me rattache à l’histoire. J’aime beaucoup faire ça plutôt que de partir des images déjà tournées - sauf quand on ne peut pas faire autrement. Ce qui était bien, c’est que, très peu de temps après notre rencontre, avant même le début du tournage, j’ai pu lui envoyer quelques morceaux et il les a aimés !".

 

Pour visionner la bande-annonce ... Cliquez ICI !

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.lexpress.fr

http://www.cinemovies.fr

http://www.unifrance.org

http://www.imdb.com

31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 05:00


 
Réalisé par Gérald Hustache-Mathieu

Avec Jean-Paul Rouve, Sophie Quinton, Guillaume Gouix, Olivier Rabourdin,
Clara Ponsot, Arsinee Khanjian, Eric Ruf, Lyes Salem,
Joséphine de Meaux, Ken Samuels
 
Production Française

Genre Policier, Comédie
.
Date de sortie cinéma 12 janvier 2011

19584907.jpg

Sophie Quinton

Synopsis :

Il est parisien et l’auteur de polars à succès. Elle est l’effigie blonde du fromage Belle de Jura, la star de toute la Franche-Comté, persuadée qu’elle était, dans une autre vie, Marilyn Monroe... Quand ils vont se rencontrer à Mouthe, la ville la plus froide de France, lui est en panne totale d’inspiration et elle déjà morte. “Suicide probable aux somnifères” conclue la gendarmerie. David Rousseau n’y croit pas. En enquêtant sur le passé de Candice Lecoeur,

il est sûr de tenir l’inspiration pour un nouveau roman ...


Gérald Hustache-Mathieu
est un réalisateur et scénariste français né en 1968
dans la ville d'Échirolles, en Isère dans la banlieue sud de Grenoble.



Dans Poupoupidou, Gérald Hustache-Mathieu dirige à nouveau son actrice fétiche Sophie Quinton, qui avait déjà joué dans son premier long métrage,
Avril Haut et Court réalisé en 2006
ainsi que dans ses deux courts métrages,

Peau de vache   en 2001


César du meilleur court-métrage en 2003 pour Peau de vache

et le deuxièe court-métrage La Chatte andalouse en 2002

Le réalisateur a immédiatement pensé à
Sophie Quinton pour incarner Candice, personnage inspiré de Marilyn Monroe.  

Poupoupidou---Sophie-Quinton.jpg
"... je connaissais suffisamment Sophie pour avoir la quasi certitude qu’avec elle, on ne tomberait jamais dans l’imitation, ou une espèce de parodie factice. J’ai une confiance assez aveugle dans son talent, sa justesse d’interprétation," explique Gérald Hustache-Mathieu

 
Pour incarner à la fois le côté comique et le côté sombre de David Rousseau, Gérald Hustache-Mathieu choisit l'acteur Jean-Paul Rouve.

19584909.jpg
Le réalisateur explique : "(...) pour incarner ce genre d’anti-héros en gardant l’empathie du spectateur, il faut un comédien qui donne malgré tout envie de l’aimer. Et j’ai toujours trouvé Jean-Paul incroyablement touchant."
Tous deux assez perfectionnistes, Rouve et Hustache-Mathieu se sont d'ailleurs très bien entendus durant le tournage. Le sens de la comédie de l'acteur, ainsi que son expérience d'écriture apportèrent beaucoup à toute l'équipe du film.

Autour de Marilyn

Même si Poupoupidou est loin d'être un film sur Marilyn Monroe, l'image de l'actrice y est omniprésente. Le réalisateur s'est fortement inspiré de l'énigmatique aura de la star, qui incarne pour lui "le rêve américain, et au-delà, le rêve tout court." Il raconte : "C’était très excitant de transférer la mystérieuse émotion que suscite Marilyn, qui déborde autant l’histoire du cinéma que celle de l’Amérique, vers Candice/Martine, petite starlette locale de Mouthe, dans le Jura."
 
Sophie Quinton. Diaphana Distribution
 
Le réalisateur Gérald Hustache-Mathieu fait une différence entre une réutilisation de certaines scènes cultes des films de Marilyn Monroe, que l'on peut voir dans Poupoupidou ("la scène du Jokary des Misfits ou le Happy Birthday Mr President"), et un hommage à ces scènes-là. A l'instar des remixes musicaux et des collages en peinture, sa démarche relève plutôt du "sample".

Dans le but de s'essayer à un nouveau registre, Gérald Hustache-Mathieu décida avec Poupoupidou de réaliser un film noir. Cependant, ce nouveau long métrage lorgne également du côté de la comédie et présente certains aspects romanesques. "Au cinéma, j’aime le mélange des genres, essayer de faire cohabiter ensemble la gravité et une apparente légèreté… Parce qu’il me semble que la vie aussi est comme ça," explique le réalisateur.

19536042.jpg



Le complexe social, une thématique autobiographique ?

L'estime de soi est l'un des thèmes les plus importants de Poupoupidou. En effet, Candice et David Rousseau sont des personnages qui ont facilement tendance à s'auto-dévaloriser, tout comme Marilyn Monroe, qui manquait aussi de confiance en elle. Le réalisateur Gérald Hustache-Mathieu qualifie ce sentiment de "complexe social", et fait le rapprochement avec son expérience personnelle. "je viens d’un milieu modeste dans lequel on ne parlait ni cinéma, ni littérature, ni musique. Je ressens souvent ce sentiment d’usurpation, je me demande parfois si je suis “légitime”, comme si je ne méritais pas ma place," confie-t-il.

L'action de Poupoupidou se situe dans le village de Mouthe, qui évoque au réalisateur les Grands Espaces de l'Amérique du Nord, et qui est en même temps pour lui à des années-lumière du rêve américain.



  Collection Olivier Boyer

Le village est ainsi pour lui la métaphore parfaite du rêve inaccessible. "C’est un village interfrontalier, dans lequel on a l’impression d’être ni tout à fait en France, et pas vraiment en Suisse, un “No man’s land” où le temps n’a pas vraiment prise et où l’hiver s’éternise," explique-t-il.
 
   

 


Pour visualiser la bande-annonce ... Cliquez ICI !





Sources :
http://www.allocine.fr
http://www.cinemovies.fr
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 12:00

 

Date de sortie cinéma : 28 décembre 2011


L-empire-des-Rastelli-copie-2.jpg


Réalisé par Andrea Molaioli


Avec Toni Servillo, Remo Girone, Sarah Felberbaum,

Fausto Maria Sciarappa, Lino Guanciale,

Vanessa Compagnucci, Lisa Galantini, Renato Carpentieri

 
Genre Drame


Production Française, italienne

 

Titre original  Il Gioiellino

 

L-empire-des-Rastelli.jpg

 

Synopsis

 

Leda est l’un des fleurons de l’économie italienne qui fait la fierté du pays et de la famille qui la dirige. Les Rastelli ont construit un empire qui s'étend sur les 5 continents. Soumis aux lois d'un marché mondial sans pitié, ils doivent sans cesse trouver des solutions pour ne pas sombrer. Falsifications, corruption, appuis politiques : tout est bon pour préserver les apparences d'une entreprise florissante. L'empire des Rastelli est l'histoire d'une famille d'entrepreneurs qui est allée trop loin dans une arnaque d'ampleur internationale.

 

 

L'affaire Parmalat


Ce film engagé et documenté s'inspire du scandaleux crack Parmalat survenu en 2003, qui a envoyé derrière les barreaux un certain nombre de hauts dirigeants de cette société agro-alimentaire pour liquidation frauduleuse, et qui a, dans un même temps, fait plonger dans le désarroi ses principaux actionnaires et investisseurs. Calisto Tanzi, fondateur de l'entreprise et accusé de malversations financières, aurait déclaré lors de son procès qu'"à part ce trou de 14 milliards, la société est un petit bijou...", une remarque jugée de mauvais goût par le tribunal qui l'a condamné, lui et ses complices, à plusieurs années de prison en 2010.

 

L-empire-des-Rastelli-copie-1.jpg

 
Ce film n'a pas pour but d'exposer aux spectateurs ces malversations financières du monde de l'entreprise, déjà bien couvertes par la presse, mais d'aborder celles-ci du côté de leurs principaux acteurs. Explications d'Andrea Molaioli, le réalisateur : "Nous avons essayé de regarder le monde avec les yeux de nos protagonistes, une bande de manager de province projetés sur la scène de la finance mondiale, armés seulement d’un diplôme de comptabilité et d’une bonne dose de sang froid dans la gestion d’entreprise, capables de tenir en échec les marchés mondiaux grâce à un faux compte réalisé avec un scanner et du blanc."
 
Pour le réalisateur Andrea Molaioli, la société fictive du film, Leda, acronyme de Lait et de Dérivés Alimentaires, représente toutes ces sociétés, italiennes ou non, qui ont fait du débit leur stratégie et du faux bilan comptable un instrument.

Toute ressemblance avec l'entreprise italienne Parmalat et son "affaire" ne sont, à vous en assurer, pas une coïncidence !

 

Après s'être brillamment imposé dans le monde cinématographique il y a quatre ans avec son premier film, La Fille du lac, Andrea Molaioli revient sur les écrans avec ce nouveau film.

 

Le réalisateur Andrea Molaioli a lui-même rappelé le comédien Toni Servillo pour lui proposer le rôle du personnage principal de L'Empire des Rastelli. L'acteur a en effet déjà tourné sous sa direction pour son premier film, La Fille du lac en 1997.


 

Interview d'Andrea Molaioli .... Cliquez ICI !

 

 

 

 

 
Le film a été tourné à Acqui Terme, une petite ville du Piémont située en Italie, ainsi qu'à New York, Saint-Pétersbourg et Moscou.
 
Le ministère du Patrimoine et de la Culture italien (MIBAC) a participé au financement du film à hauteur de 1 650 000 euros.

 

 

Cinema-Italien-Toulouse-2011.jpgRencontres du cinéma italien à Toulouse 7ème édition

 

 

L’Empire des Rastelli, avant-première, cinéma ABC Toulouse, 11 décembre
 

 

 

 

 

Sources :

http://www.allocine.fr

http://www.excessif.com

http://www.cinemapolis.info

http://cinealma.fr

http://www.cinemovies.fr

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.