Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 00:00

 

Le-colosse-de-Rhodes---Affiche.jpg


Réalisé par Sergio Leone


Avec Rory Calhoun, Lea Massari, Georges Marchal,

Conrado San Martín, Ángel Aranda, Mabel Karr, Mimmo

Palmara, Roberto Camardiel, George Rigaud, Alf Randal


Genre Péplum


Production Espagnole, Française, Italienne

 

Titre original Il colosso di Rodi

 

Date de sortie cinéma : 11 août 1961

 

Il-colosso-di-Rodi.png

 

Rory Calhoun

Synopsis

 

Darios (Rory Calhoun), héros militaire grec, rend visite à son oncle à Rhodes en 280 av. J.-C. Rhodes vient d'achever la construction d'une énorme statue d'Apollon, le colosse, pour protéger son port et envisage une alliance avec la Phénicie contre la Grèce. Darios s'éprend de la jolie Diala (Lea Massari), fille de l'architecte de la statue, mais il est aussi impliqué avec un groupe de rebelles menés par Peliocles (Georges Marchal).

 

Le-Colosse-de-Rhodes---Georges-Marchal-et-Rory-Calhoun.jpg

 

 Georges Marchal et Rory Calhoun

 

Ces rebelles cherchent à renverser le tyran Xerxès (Roberto Camardiel), de même d'ailleurs que son second, Therion (Conrado San Martín). Les rebelles sont capturés et forcés d'amuser la foule dans l'arène, mais un tremblement de terre renverse le colosse et ... le pouvoir.

 

Le-colosse-de-Rhodes---.jpg

 

Conrado San Martín et Lea Massari

 

Le Colosse de Rhodes, premier film officiellement signé par Sergio Leone, délaissait les surhommes décérébrés aux biceps huilés du péplum à l'italienne tels que Maciste, Hercule et tant d'autres, en proposant la transposition habile d'un récit d'espionnage dans la Grèce Antique.

 

Il-colosso-di-Rodi-copie-1.png Rory Calhoun

 

Sergio Leone détestait le peplum, dont il possédait une solide expérience logistique pour avoir travaillé comme réalisateur de seconde équipe sur Ben-hur de William Wyler et remplacé le vétéran Mario Bonnard, tombé malade, à la mise en scène des Derniers Jours de Pompéi.

 

Il-colosso-di-Rodi-copie-2.png

 

Les Derniers jours de Pompeï rencontre un grand succès et le producteur est pleinement conscient de ce qu’il doit à Sergio Leone. Il lui propose alors de mettre en scène une énorme production, évoque Le Colosse de Rhodes sans avoir la moindre idée de ce dont il parle, et déchante vite quand Sergio Leone lui fait comprendre que le colosse en question n’est pas un fameux culturiste mais une statue. Le cinéaste se montre rassurant et se voit attribuée carte blanche pour réaliser le film de la manière dont il le souhaite.

 

A première vue, Le Colosse de Rhodes ne dépareille pas vraiment du lot habituel de péplums. Complots, jeux du cirques, romance, grande catastrophe, tous les éléments traditionnels du genre se retrouve ici. Sergio Leone est assez malin pour pervertir tout cela.

 

Il-colosso-di-Rodi-copie-3.png


À la tête d'un énorme budget, Sergio Leone, s'amuse et subvertit les conventions du genre et parvient déjà à apporter sa touche personnelle, l'ironie, la cruauté, les allusions à l'histoire contemporaine, dans un divertissement qui propose le lot réglementaire de figurants, ballets, bagarres et tremblement de terre final.

 

Il-colosso-di-Rodi-copie-4.png

  

Dario, le héros du film est incarné par l’acteur américain Rory Calhoun, que Sergio Leone décrit comme un Cary Grant du pauvre, ce qui n’est pas innocent car le film est construit aussi avec comme référence principale celle de La Mort aux Trousses.

 

Le-colosse-de-Rhodes---Rory-Calhoun.jpg

 

Dans le film d’Alfred Hitchcock, le héros joué par Cary Grant se retrouve malgré lui impliqué dans un complot et en plein milieu d’une lutte entre police et espions. Dans Le Colosse de Rhodes, Dario n’est présent sur l’île de Rhodes qu’à titre de séjour mais est bientôt au milieu d’une guerre entre résistants grecs et envahisseurs Phéniciens.

 

Le-colosse-de-Rhodes.jpg

 

Le parcours des deux personnages est assez sembable mais c’est surtout la conclusion qui relie les deux films, la bataille sur le colosse rappelant immanquablement la séquence du Mont Rushmore dans  La Mort aux Trousses . Du reste, Sergio Leone a commandé la maquette de la statue en faisant explicitement référence aux figures des présidents américains du Mont Rushmore. Il ne s’est de toute façon jamais caché de la fililation directe et volontaire entre son film et celui d’Alfred Hitchcock.

 

Le colosse de Rhodes - Rory Calhoun-copie-1

 

Sergio Leone  fait quelques apparitions lors de mouvements de foule. Le film fût tourné dans le port de Laredo, en Cantabrie, Espagne.

 

Le-colosse-de-Rhodes---Rory-Calhoun-et-Lea-Massari.jpg

 

Rory Calhoun et Lea Massari

 

 

Le Colosse de Rhodes a été expurgé de plusieurs passages violents lors de sa distribution française. Sergio Leone s’amuse à détourner les codes du péplum, exagérant en toute conscience les nombreux anachronismes, construisant sa mise en scène avec une recherche constante des jeux d’apparences et des faux-semblants. Tout est envisagé selon une logique outrancière : la violence avec cette succession de gorges transpercées par les flèches, la direction d’acteur avec notamment le cabotinage du personnage du Roi de Rhodes, les costumes particulièrement sayants et kitchs, ou encore le côté toc des décors que Sergio Leone assume totalement.

 

LE-COLOSSE-DE-RHODES-IL-COLOSSO-DI-RODI-1961_portrait_w858.jpg

 

Le cinéaste s’amuse aussi à faire du Colosse l’anti Statue de la Liberté. La Grande Dame de Bartholdi brandit la torche et acceuille les migrants de sa bienveillance. Le colosse de Rhodes déverse lui sa flamme et se veut une figure protectrice, un rempart contre l’envahisseur.

 

Le_Colosse_de_Rhodes_1960.jpg 

 


 

Sources :

http://www.lesinrocks.com

http://fr.wikipedia.org

http://www.allocine.fr

http://laternamagika.wordpress.com

Published by Alain - dans Péplums
commenter cet article

commentaires

 

Welcome

 

"Le bonheur est la chose la plus simple,

mais beaucoup s'échinent à la transformer

en travaux forcés !"

 
François Truffaut

 

 

 

Recherche

Quelques coups de cœur 

 

 

Pour lire l'article consacré au film,

un clic sur l'affiche.

Bonne visite !

En 2016.

 

Lrs InnocentesEl Clan

 

 

 

 

 

 

TempêteLes Délices de Tokyo (An)

 

....

 

 

 

Rosalie BlumNo land's song

 

 

 

 

 

 

La saison des femmes (Parched)Julieta

 

 

 

 

 

Chala, une enfance cubaine (Conducta)Red Amnesia

 

 

 

 

 

 

Toni ErdmannTruman

 

 

 

 

 

 

Le fils de Jean

Divines

.....

 

 

 

 

 

 

Frantz

 

 

 

 

 

 

Juste la fin du mondeAquarius

 

 

 

 

 

 

 

Une vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2015.

 

..Mon Fils - Eran Riklis..Gente de Bien.La Maison au toit rouge.La Tête Haute.Une Femme Iranienne "Aynehaye Rooberoo". Facing Mirrors.Une seconde mère "Que Horas Ela Volta ?".Mustang.La Belle saison.Aferim !.La dernière leçon.Ni le ciel ni la terre.Les chansons que mes frères m'ont apprises.Fatima...Mia Madre

 

 

 Mes dernières critiques ... Cliquez ICI !

Depuis 2010. Films vus et commentés.

- En 2010 - Cliquez ICI

- En 2011 - Cliquez ICI

- En 2012 - Cliquez ICI

- En 2013 - Cliquez ICI

- En 2014 - Cliquez ICI

- En 2015 - Cliquez ICI

- En 2016 - Cliquez ICI

 

 

Voir et revoir..........................................Voir et revoir.........................................Voir et revoir....................

 

Pandora "Pandora and the Flying Dutchman".Umberto D.La chevauchée des Bannis.Loin du Paradis.Une journée particulière.Le procès de Viviane Amsalem "Gett".Tout ce que le ciel permet.

 

 

Luchon. Reine des Pyrénées. Cliqez ICI.